TENDANCE | FILM

BIRDS OF PREY : et leurs super-pouvoirs de casser les couilles

Sorti le 5 févirer en salle, à l'aube du confinement suite à la pandémie mondiale (coïncidence ? pas sûr..), Birds of Prey est le 8eme film issu de l'univers DC. Un film qui arrive 4 ans après l'introduction de Harley Quinn dans Sushit Squad de David Ayer. On décrypte le nouveau naufrage.

Ca raconte quoi ?

Le premier film consacré au personnage atypique et haut en couleur de Harley Quinn. Tout débute à Gotham (pour changer), juste après que la fameuse Harley se fasse lourder par son petit ami idéal : le Joker (qui est en parallèle de sa situation amoureuse le plus grand psychopathe et meurtrier du pays). Putain, si ça c’est pas la fameuse « toxic relation ». Bref, après s’être fait jeter comme une merde par son keum, Harley découvre la vraie vie de smicard sans couverture social. C’est simple, tout le monde l’appréciait non pas pour ses tenus pleine de couleurs et de vie mais plutôt parce que c’est la petite meuf du Joker. Donc après sa rupture, de nombreux antagonistes (tous minimum armés d’armes létales) vont la poursuivre. Pour quelle raison ? Bah juste parce qu’ils aiment pas sa gueule. Et aussi parce qu’elle les faisait chier H24. Harley Quinn c’est un peu la personne qui harcèle et se moque des autres au Collège parce que son meilleur pote fait 2m01 et court en forêt avec des parpaings dans un sac à dos.

Le grand méchant c’est Roman Sionis, joué par le talentueux Ewan McGregor, il veut la peau de Harley Quinn mais aussi retrouver son diamant (qu’une petite voleuse de bas étage a piqué avec un tour de passe passe de forain d’ailleurs). A partir de là tout le monde va être à la recherche de cette gamine. Et tout au long de ce fil conducteur nous allons voir introduire divers héroïnes. Ah oui j’ai oublié de dire que le grand méchant a un bras droit, et il s’appelle « Zsasz » (comme la chanteuse communiste qui fait des concerts à 70K€). Pour résumé, un tout nouveau film signé DC Comis avec beaucoup d’objectifs; dont d’introduire de nouveaux personnages et de redorer l’image de Harley Quinn (trop sexualisé dans le calamiteux Suicid Squad). Un film qui se veut également engagé avec un soupçon de Girl Power grâce à des protagonistes uniquement féminins (ainsi qu’une femme à la réalisation), tout ça au lendemain des affaires #metoo.

Notre humble avis

Si ce film était un bonbon, ce serai un Arlequin. Mais un Arlequin qu’on aurai trempé dans la merde juste avant. Oui, c’est malheureusement plutôt mauvais même si tout n’est pas à jeter. Le film est réalisé par Cathy Yan et j’avoue que je n’ai pas vu ses autres films donc je peux pas trop juger. Et finalement la réalisation c’est pas le pire sur ce projet. Les gros défauts sont la bande son et l’atmosphère.

Mon dieu, qui a choisi la musique ? Cette personne vit elle en 2020 ? A chaque note de musique j’ai l’impression de voir Avril Lavigne en train de faire du Skate en 2010. Le problème c’est que dans les films de super héros, la musique est devenu hyper importante notamment sur les scènes de combats. Et là, à chaque fois que la musique se lance on sort du film et de la scène en question. Bon et le deuxième point c’est l’ambiance et la tendance qu’on veut donner à ce film. Un mélange de tout et de rien. J’en ai marre que la franchise DC Comics essaye de coller à Marvel. Arrêtez svp de vouloir caler des blagues h24 comme si c’était Deadpool. Ah oui, puis sympa la scène de l’apologie de la cocaïne.

Enfin, un film qui se vend féministe Power avec une réalisatrice et ses quatre super-héroïnes en guise de fer de lance. Ça me gène absolument pas mais svp pendant les scènes de combat, pourquoi les femmes ne savent que taper dans les testicules des hommes ? Est-ce que c’est ça leur super-pouvoir ? Est-ce qu’on doit y voir une métaphore sur la place de la femme qui se veut casse-couille ? Je pose la question.


Il y a quand même quelques bons points sur ce film et qu’il est important de souligner pour se rendre compte que c’est juste un petit gâchis. En premier lieu : le casting. Margot Robbie est fait pour ce rôle et joue très très bien (comme à chaque fois). Les autres actrices sont aussi très bonnes, dommage que trop de personnages limite le développement de leurs histoire sur un film de seulement 1H50. Genre La Chasseuse a l’air cool mais bon on l’a voit deux fois au début du film tirer trois flèches. Autant vous dire que si elle crève à la fin du film je m’en serai battu les couilles. Pareillement, Ewan McGregor joue très bien le super méchant. Et ça donne un nouveau ton avec un méchant frêle, limite comme tous les autres civils mais vicieux et dangereux à la fois.

Last puntos : les décors (et les costumes de Harley Quinn). La photographie est plutôt réussie sur certaines séquences. Je sais pas comment ils ont fait, mais ils ont réussi à allier le coté sombre du DC Comis avec l’univers très coloré du personnage de Harley Quinn. La scène de la course-poursuite dans le marché est par exemple très bien foutue. Pareillement sur la réalisation, j’ai bien aimé les va-et-vient dans la timeline du film, gérés par la narration du personnage principal. Ça rend l’histoire plus dynamique et on s’ennuie moins.

En deux mots

DC Comics enchaîne sur un énième gâchis avec un film trop ambitieux, trop de personnages, trop d’objectifs et globalement trop.. mauvais. Un film à voir avec le son OFF car bande son confectionnée avec le cul.

2

Note : 2 sur 5.

PARTAGEZ L’ARTICLE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :