TENDANCE | SERIE

VALIDE : une carrière de rappeur offerte par la skyroulette de Difool

La nouvelle série événement de Canal+ (et la toute première concernant le rap français) a créé surprise et engouement pendant notre paisible confinement. Une série produite par le chauve le plus connu de France : Franck Gastambide. On décrypte en quelques lignes une série sponsorisée par Skyrock, Goom Radio, Radio Mouv et Booska P

Ca raconte quoi ?

L’histoire se déroule à Paris où nous allons avoir la chance de suivre les petites aventures de Clément, commercial junior pour Espace Vert. Quand je dis les « aventures » c’est pour désigner le fait de vendre de la drogue dans le 16eme arrondissement. En tout cas c’est ce que Clément va faire pendant un épisode. Au bout du deuxième, je préfère vous prévenir, il est déjà disque de platine. Oui, parce que Clément c’est un dealer mais aussi un jeune rappeur. Il travaille ses textes et ses flows durant ses livraisons. Il est aussi fan de Mastarr, le grand rappeur hyper connu de la série (en gros c’est Booba). Et durant une livraison à Skyrock, Mastarr va inviter Clément à monter pour lâcher un freestyle. Donc svp les chercheurs de stage, ne venez plus me dire que de se déplacer physiquement avec son CV dans les entreprises ça ne marche pas !

Que va-t-il se passer ? Bah Clément va tout simplement laver Mastarr en freestyle. Et vu que ce dernier a de la fierté il va engendrer une petite guéguerre entre lui et le nouveau rappeur. Quelques minutes de la série plus tard Clément a pété le disque de Platine. Et on va suivre ses aventures (de rappeur cette fois-ci) pendant le reste des épisodes. Il sera accompagné de deux potes à lui. Son Manager, William, et son Community Manager (lol), Brahim. Ah oui et dernière précision, son nom de scène est : Apash. Et vu qu’il hurle à chaque fois son blase dans la série, nous rédigerons son nom dans cet article de cette manière : « APAAAAASH ! »

Pour résumer, la première saison de Validé raconte l’histoire de trois jeunes de banlieues propulsés du jour au lendemain sur le devant de la scène rap francophone (merci la skyroulette). On va suivre l’ascension du talentueux APAAAAASH : ses premières réussites, ses premiers bangers, ses histoires de cœurs (avec la version Soundcloud d’Angèle), sa promotion, ses clashs.. Une première saison qui pose les bases et traite le rap français sous quasiment toutes ces facettes. Le tout assisté par un catalogue de Guest très complet et pas seulement en terme de rappeurs.

Notre humble avis

Franchement super clip de rap : les néons, la photographie, les feats, vraiment top bravo ! Ah pardon c’est une série ?? Ah mince, je suis gêné je vais revoir ma critique du coup.. Bon commençons par le commencement. Toi qui lit cet article, ose me dire que la photo couverture de la série et le nom « Validé » n’est pas ridicule ? Sérieux, les acteurs alignés comme ça avec un vieux montage Photoshop CS2 cracké me donne déjà envie de déglinguer la critique.

Mais rentrons dans le vif du sujet : la série est clairement surcoté vis-à-vis de tout ce buzz autour d’elle. Je comprends qu’en France on se branle dès qu’une petite série « originale » sort mais c’est un concept qui marche sur des projets comme Le Bureau des Légendes, pas Validé. La série a beaucoup de défauts. Et le premier et le plus évident c’est : Franck Gastambide. L’ancien Pornstar et dresseur de chiens (l’un n’empêche pas l’autre), nous signe un nouveau projet qui est complètement dans la lignée des précédents (Taxi 5 et Les Kaïra). C’est à dire que c’est divertissant, plutôt efficace mais seulement en surface. Ça marche très bien sur le grand public et en soit c’est une qualité, peu de gens sont capables de produire des séries/films qui marchent autant. Mais sur un projet de dix épisodes, c’est compliqué d’accrocher surtout vu la qualité des séries TV depuis quelques années..

Je suis dur avec Franck Gastambide, alors qu’on sait tous que le gros défaut de cette série est bien évidemment : l’acting. Je sais pas vous, mais si j’avais une série à tourner, les premières personnes que j’engagerai avec l’équipe technique c’est des … acteurs. Franck Gastambide, lui, ne réfléchit pas comme ça. Pourquoi utiliser des acteurs quand tu connais des vrais rappeurs ? Hop et voilà on se retrouve avec Hatik dans le rôle principal de APAAAASH. Les deux premiers épisodes c’est compliqué pour lui, il joue le petit regard abattu ou ébahi dès qu’il voit Mastarr. Un peu mal joué mais franchement c’est pas le pire de la série, je trouve qu’il s’en sort bien sur les autres épisodes. Pareillement pour Sam’s qui joue justement le rôle de Mastarr. Mais lui, c’est pas une surprise car on l’a déjà vu tourner dans plusieurs films (dont La Vie Scolaire dernièrement) . Et que dire de Bosh qui joue Karnage. Enfin « qui joue », je suis pas sûre. J’ai l’impression que personne lui a dit que c’était filmé cette histoire, c’est juste la vraie vie pour lui de mettre des coups de pression à tout le monde. Mais pour le coup c’est un très bon choix pour ce rôle. Par contre, Gastambide en fait des tonnes en jouant « DJ Sno ». Et que dire de Sabrina Ouazani, qui joue tout simplement la meuf énervée pendant 10 épisodes..

Avant d’entamer un autre sujet de la critique, je tiens à faire le point sur un des personnages de la série : Brahim aka « Chinois ». C’est sûrement la pire écriture de personnage que j’ai vu depuis bien longtemps. Ils avaient besoin d’un « comique » dans l’histoire pour apporter un peu d’humour à la série. Le problème c’est que Chinois est d’une lourdeur incomparable à ce que vous avez pu voir dans l’entièreté de votre vie. C’est simple, il n’est jamais drôle, jamais ! Bon et celui qui a écrit la partie du scénario où il confond dans le contrat « l’artiste » avec Le rappeur Lartiste.. Les autres humoristes français peuvent retourner travailler leurs vannes au Panam Art Café après ça. Et je sais que j’ai raison quand je vois des montages Youtube comme ça ..

Il y a quand même quelques bons points à souligner. Le premier et le plus important : ça fait du bien d’avoir enfin une série sur le milieu du rap en France, merci ! On se rend enfin compte que le rap pèse dans l’univers de la musique et c’est bien que cela soit aussi représenté dans le domaine des créations audiovisuelles. C’est aussi important que ces projets-là soient fait par des connaisseurs. Et sur ce coup on ne peut rien enlever à Franck Gastambide, on remarque tout de suite qu’il maîtrise son sujet et qu’il en connait bien plus que la plupart de la populace. Ce qui donne une série assez complète qui traite de toutes les facettes du rap et de ce qu’il englobe : vie de quartier, radio, maison de disque, clash, ventes..

Dernier point, le scénario est léger mais plutôt efficace. Même s’il faudra m’expliquer comment APAAAASH réalise le disque de platine quelques mois après son premier freestyle. Mais à part ça, on accroche à l’histoire. Il y a un très bon rythme dans la série avec beaucoup de CliffHanger. Ça permet d’enchaîner les épisodes très facilement. Mais bon, parfois c’est un peu abusé, surtout concernant les différentes interactions entre les personnages. Il y a quand même des choses qui puent la réalité, genre : Gringe qui joue le iencli. Par contre, le name dropping de toutes les radios françaises on s’en passera dans la saison 2. Et pour le twist final de la saison 1, c’est un peu surprenant, à voir comment ils expliqueront ça dans la saison suivante.

EN DEUX MOTS

Le buzz autour de cette série est malheureusement trompeur. Beaucoup de points décevants comme la réal, l’écriture des personnages ou l’acting. La prochaine fois svp : moins de Guest et plus d’acteurs, parce que là on dirait juste un clip de dix épisodes pour le nouveau son Panam All-Star. C’est quand même plaisant d’avoir enfin un série sur le milieu du rap, et le dernier épisode nous tient en haleine pour la saison 2.

2,5

Note : 2.5 sur 5.

PARTAGEZ L’ARTICLE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :