TENDANCE | FILM

POLICE : c’est l’histoire de trois flics et d’un réfugié dans une voiture

Ne vous fiez pas au titre, même si la plupart des protagonistes portent l'uniforme, on a plutôt affaire à trois individus face à un cas de coincence. Et finalement, leur métier était presque remplaçable. On vous parle aujourd'hui du 18eme film d'Anne Fontaine.

ÇA raconte quoi ?

Virginie, Erik et Aristide, trois flics parisiens sont les personnages principaux de notre histoire. Et finalement, les seuls personnages dans ce film, car les autres sont tous secondaires et vont avoir maximum 20sec de dialogue à tout casser. Du coup, tout va vraiment graviter autour de ces trois flics. Et pour donner un peu de consistance et de matière à ces trois personnages, on va leur faire un petit portrait robot (t’as capté?) dans la première partie du film. Chacun leur tour, on développera leur quotidien, leur relation avec leur entourage, leur problème ect.. Des portraits qui vont se croiser, se recroiser entre chaque personnage. Vu que ces derniers se côtoient au quotidien dans le milieu du travail, et parfois même un peu plus.. On a par exemple Virginie, tiraillée par un mariage qui s’effondre et par le désir de s’éloigner de plus en plus de son mari. Erik, qui est lui aussi dans un mariage compliqué et qui lutte contre une addiction à l’alcool. Et enfin, Aristide, qui lui est juste un mec vivant tout seul dans sa maison lol.

Mais un beau jour, ces trois personnages vont se retrouver au cœur d’une mission : reconduire un réfugié à la frontière. Mission banale pour un flic français me direz-vous, sauf qu’ils vont s’apercevoir que ce dernier risque en fait la peine de mort à son retour au pays. On va donc suivre l’évolution de la situation sur le trajet en voiture entre la prison et l’aéroport. Cas de conscience, moral, bref tout est là pour poser des questions aux personnages et aux spectateurs.

Notre humble avis

Police (cette fois-ci bien écrit) est le nouveau film d’Anne Fontaine. Sous ses airs de film policier, on se rend vite compte que c’est en fait un film sociétal. Avec au cœur de l’intrigue, un cas de conscience enfermant nos trois protagonistes. On a presque affaire à un road movie, si on y pense. Parce qu’on va passer le plus clair de notre temps enfermé dans une voiture de flic à écouter du Marc Lavoine.

Bon, le film n’est pas que ça. Déjà, il y a une parfaite maîtrise de la réalisatrice pour planter le décor. Avant d’entrer dans le cœur du sujet, on va introduire nos trois protagoniste. Mais pas de manière linéaire, non. On va entre-croiser leurs histoires pour les lier viscéralement et leur donner de la consistance. Du coup, lorsqu’on arrive à une situation plus critique, on comprend plus aisément les réactions de chaque personnage. Et les réactions présentes sous nos yeux sont donc beaucoup plus crédibles. Cette façon de présenter les personnages et l’écriture de ces derniers va vraiment donner de l’élan à ce film. Cela permet aux spectateurs de mieux comprendre les agissements des personnages et de rentrer plus facilement dans l’intrigue.

Puis, on attaque le cœur du sujet. Comme dit précédemment, ces trois flics vont être confrontés à un dilemme, à un choix. Qui à la base ne devrait pas en être un. Mais vis-à-vis de leur propre morale, va les forcer à se poser des questions, à s’interroger sur les conséquences de leurs agissements. Parce que oui, le cœur du sujet c’est un peu un mélange entre la morale, le bien, le mal et tout cela face à l’autorité. Ce qui est remis en question ici, c’est bien le système de hiérarchie. Est-ce que si je désobéis à mon supérieur, c’est forcement mal ? Est-ce que si j’obéis à cet ordre, je ne vais pas à l’encontre de ma morale personnelle ? Ce sont les questions posées dans ce film. Et on va avoir le droit à diverses réponses par le biais de la vision de nos trois personnages. C’est en ça que ce film est intéressant, car il n’est pas forcement binaire. Il permet de comprendre plus facilement ce genre de situation en opposant directement l’avis de trois personnes confrontées au même dilemme.

Pour le reste, la réalisation est plutot bonne. Les situations presque huis-clos dans la voiture sont bien tournées, avec pas mal de gros plans sur les visages, et les gestes de chaque personnage. Les petites scènes de tension jouent d’ailleurs essentiellement sur ça : regard, petit mouvement significatif ect.. Bref, c’est minutieux et bien filmé. Le casting, est lui aussi très bon. Pas un grand fan de Omar Sy, mais il est plutôt correct sur ce film. En revanche, Virginie Effira est vraiment très bonne ici. On se demande vraiment pourquoi elle a fait animatrice avant de faire actrice. Pareillement pour la prestation de Gregory Gadebois. Et le casting était important sur ce film, vu qu’il y a très peu de personnages secondaires. Un film également utile, car permettant un peu de réhabiliter le statut de policier (en mettant en avant ce côté extrêmement humain de la situation), mais aussi sur le statut des réfugiés. Qui rappelons le, peuvent parfois être sujet à la peine de mort dans leur pays d’origine par exemple. Ce ne sont pas tous des gros terroristes ici, on comprend donc que Jean Messiha n’est pas le scénariste du film.

En deux mots

Trois flics enfermés dans une voiture (avec du Marc Lavoine à fond les enceintes) doivent prendre une décision qui va à l’encontre de leur règlement. Voilà, en quelques mots, le pitch de ce film. Avec la présence d’ailleurs de l’ancienne présentatrice de La Nouvelle Star et de l’acteur de Doudou du S.AV.

3,5

Note : 3.5 sur 5.

PARTAGE L’ARTICLE OU ABONNE TOI AU SITE !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :