TENDANCE | FILM

CONCRETE COWBOY : des chevaux, des hommes et du bitume

Concrete Cowboy est un film américain réalisé par Ricky Staub. Il s'agit de l'adaptation du roman Ghetto Cowboy de Greg Neri. Après une présentation en avant-première au festival international du film de Toronto 2020, le film est désormais diffusé sur Netflix !

ÇA raconte quoi ?

Cole, un jeune garçon afro-américain d’une quinzaine d’années, vit seul avec sa mère dans la ville de Detroit. Adolescent compliqué, sa mère n’en peut plus. Elle décide donc de l’envoyer chez son père à Harp en Philadelphie pour quelque temps. Séjour à la dure me direz-vous. Il y a un peu de ça, c’est vrai. Mais Cole va surtout découvrir un autre monde. Un monde qui risque de changer sa vie d’ailleurs.

C’est là-bas, entre pauvreté et violence, qu’il va se découvrir une passion nouvelle qui l’aidera peu à peu à guérir de son mal-être: l’équitation. Mais pas l’équitation de Joséphine, petite lycéenne de 17 ans, qui poste des photos de Tonnerre sur le compte Instagram qui lui est dédié. Non, je te parle de l’équitation de bonhomme. Celui qui se pratique sur l’asphalte et pas sur des terrains de sable avec des petites barrières en plastique à sauter.

Notre humble avis

Somptueusement mise en scène, Concrete Cowboy est un drame puissant empreint de poésie qui porte son spectateur du début à la fin, le faisant passer par un panel d’émotions allant de l’empathie à la tristesse, en passant par la colère et l’aversion.

On ne reste pas insensible face aux nombreuses histoires de vie des habitants de Harp, pour lesquels l’équitation est à la fois un moyen de panser leurs plaies mais aussi et surtout de se rassembler autour d’un même feu, boire et chanter jusqu’au lendemain. C’est avec une grande justesse que le réalisateur nous livre ici ce film, avec des plans extérieurs larges magnifiques sur les fermes et la nature, le tout sublimé par les quelques instants de lumière naturelle.

La bande originale se marie superbement avec le lyrisme dégagé par l’œuvre, et nous permet une immersion totale dans la poésie du film. Côté casting, tout le monde il est beau ! On retrouve un Idris Elba impérial qui campe son rôle de père désabusé, balloté par les houles de la vie avec brio (sans entrer dans un pathos excessif). Les performances des acteurs Jharrel Jerome (Dans leur regard) et Caleb McLaughlin (Stranger Things) sont également à relever, chapeau bas messieurs (Vous l’avez ?). Enfin, les divers personnages qui entourent le trio de tête ne sont pas en reste dans leurs prestations respectives.

En deux mots

Magnifique ode à la vie, majestueusement interprétée par un casting et une équipe de talent. Ce film saura sans nul doute trouver le chemin vers votre cœur. A consommer au pas.

4,5

Note : 4.5 sur 5.

ABONNE TOI AU SITE !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :