CRITIQUE | FILM

WITHOUT REMORSE : c’était vraiment pas sa semaine à ce pauv’ garçon

Avez-vous déjà vu un film avec Michael B. Jordan sans une arme à la main ? Creed ne compte pas, ses poings sont littéralement des armes létales. On vous parle aujourd'hui de Without Remorse !

ÇA raconte quoi ?

Tout débute avec une opération périlleuse en plein cœur de la Syrie. L’objectif est plutôt simple : tuer un ennemi. Pas besoin de raisons supplémentaires pour notre team de soldats super-entrainés. C’est chirurgical, en quelques minutes la cible est dans un sac mortuaire. Tout se passe bien dans le meilleur des mondes à tuer des gens. Oui, sauf que la cible semble être en réalité de nationalité russe. Aïe, ça craint un peu pour nos américains..

A peine de retour au pays de l’Oncle Sam, ces soldats vont se faire traquer. Tout le monde va y passer, sauf évidemment le héros du film, John Clark de son vrai nom. Par contre, sa femme ne va pas survivre. L’erreur, de quoi le faire vriller complètement. Ca y est, vous l’avez chauffé. A la manière de John Wick, il part en quête de vengeance. Qui est derrière tout ça ? Pour quelles raisons ? Comment je vais le tuer/torturer ? Beaucoup de questions qui trottent dans sa tête. Les réponses arrivent..

Notre humble avis

Voilà un film d’action pur jus. Le soldat américain par excellence, évidemment nommé John, qui va subir tous les malheurs du monde. Et de cette tragédie, va être assoiffé de vengeance. Vu et revu, mais on aime regarder quand c’est plutôt bien fait.

Et pour le coup, Without Remorse est plutôt bien foutu. Attention, rien d’extraordinaire ici. Je ne vous présente même pas le film du mois. Mais je ne vais pas non plus vous mentir, j’ai passé un moment divertissant. Franchement, je n’en attendais pas plus, pas moins de ce film. De l’action dès les premières minutes, une petite intrigue sympatoche, un Michael B. Jordan plutôt bon. Bref, tout est au niveau, sans pour autant émerveiller.

Globalement, l’histoire est focus sur John Clark. Rien d’autre. Au moins, on a le temps de bien développer le personnage. Ce dernier va remettre en cause peu à peu son patriotisme et sa loyauté au corps de l’armée. Des thématiques déjà traitées mais intéressantes. On comprend aussi assez rapidement sa soif de vengeance avec notamment le meurtre de sa femme. De là, le personnage devient légèrement déséquilibré (lol). On comprend très vite qu’il est prêt à tout. Ce qui va un peu discréditer l’intrigue, parce qu’envoyer un soldat en mission dans cet état-là ? Mdr. je ne pense pas que cela soit la procédure.

Ne cherchez pas trop de profondeur dans le reste. La musique grossière et les dialogues écrits par des adolescents de 14 ans ne sont évidemment pas les points forts de ce film. En revanche, on a vraiment le droit à de bonnes scènes de tension. On pourra en retenir deux assez importantes : l’évacuation d’un bâtiment russe encerclé de militaires ou encore la séquence en plongée de 10 min façon Alain Bernard.

En résumé, Without Remorse ne se prend pas la tête. Voilà un pur film d’action avec aucun autre assaisonnement. Ca se bagarre, ça nous donne des scènes de tension, le tout avec un personnage principal énervé et revanchard. Pas plus. Mais au final, c’est suffisant, même si on regrette quelques facilités scénaristiques et un manque d’ambition dans la mise en scène.

En deux mots

Ca fait le taff. Et c’est déjà ça pour un film Amazon Prime !

2,5

Note : 2.5 sur 5.

ABONNE TOI AU SITE !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :