CRITIQUE | FILM

MORTAL KOMBAT : Brutality, Finish Him, Get Over Here, tout est là !

Mortal Kombat est l'adaptation cinématographique du jeu vidéo du même nom. Vous savez, celui où on peut arracher la colonne vertébrale de son adversaire. Eh bien, en 2021, on a le droit à reboot. On vous en parle !

Ca raconte quoi ?

Depuis des siècles, un tournoi d’arts martiaux a lieu afin de départager le contrôle des mondes entre les nations inter-dimensionnelles. La Terre a déjà pris neuf cartouches face à l’Outremonde (Outworld). Pour l’instant, c’est pas ‘ramenez la Coupe à la maison’ quoi. Le king of the ring du tournoi s’apprête maintenant à affronter notre Kylian M’bappe de la planète bleue dans une dixième et peut-être dernière tentative de victoire.

Cole Young, un jeune combattant de MMA (qui n’a rien à envier à un Khabib ou un Poirier), se voit du jour au lendemain traqué par un mec déguisé en ninja couleur bleue flashy qui chie de la glace à volonté –pratique pour les soirées alcoolisées. Contre son gré, il va alors se retrouver au cœur du ‘Combat Mortel’Oui, ça sonne québécois de cette manière– en compagnie d’autres champions de la Terre comme lui. Il est temps de sauver les miches de la Terre. Oui les miches, parce que neuf défaites d’affilée, chez moi, j’appelle ça une…FATALITY.

Notre humble avis

Après la plutôt sympathique et presque culte première version adaptée de la célèbre franchise de jeu vidéo (qui aura bercé pas mal d’entre nous), Mortal Kombat revient plus de vingt ans plus tard avec un reboot rafraîchissant et surtout qui tient ses promesses.

Le film est bien rythmé sans trop de séquences dénuées d’intérêt. D’autant plus qu’il a tout à faire, entre présenter les protagonistes, les antagonistes et enchaîner sur un tournoi inter-dimensionnel.. Le tout en moins de deux heures ! Au niveau des effets spéciaux et décors, tout s’agence plutôt bien. Malgré quelques légers petits bugs visuels que j’ai pu avoir sur certains FX. Sinon, la photographie est belle, surtout lorsqu’il s’agit de dépeindre le Japon féodal ou l’Outremonde (Outworld in english).

Pour ce qui est du casting, rien à redire. Les choix des acteurs pour incarner les personnages iconiques de la franchise matchent à 200%. Je m’inquiétais de ne pas retrouver Johnny Cage, mais heureusement la fin du film nous tease son arrivée dans un très probable second opus (#joie). Enfin, fan de la première heure de la licence (jeux vidéo et film de 1995), je n’attendais que de découvrir la soundtrack. En espérant bêtement une grosse scène de bagarre finale avec le thème iconique du premier film.. Je me console tout de même à l’écoute des divers remix du thème culte tout du long. J’espère pour les producteurs que ce n’était qu’un problème de droit d’auteur, et pas un simple caprice ou de la fierté sinon…FINISH HIM !

EN DEUX MOTS

Familier ou non avec l’univers, vous pouvez sans problème mater le film ! D’autant plus que ce reboot laisse envisager plein de bonnes choses pour la suite de la franchise !

3,5

Note : 3.5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :