TENDANCE | SERIE

HALSTON : encore une mini-série de qualité sur Netflix !

Une nouvelle mini-série sur Netflix.. tiens, tiens, tiens. Pour rappel, l'une des dernières en date sur la plateforme : The Queen's Gambit (chef-d'oeuvre!!). Et cette fois-ci on a Ewan McGregor dans le rôle principal. Pardon ?

Ca raconte quoi ?

Nous sommes plongés dans le New-York des années 70 à 80. Et vous l’avez compris, la série parle du fameux Halston. Ah vous ne le connaissez pas ? Moi non plus avant cette série en fait. Pourtant, Halston est l’un des célèbre designers américain de cette époque. Et comme tout bon créateur de mode qui se respecte, il a eu une vie pleine de rebondissements. Vous allez en savoir plus en seulement six épisodes Netflix, si ça c’est pas beau.

Halston est en fait un couturier assez dénigré, et il souhaite par tous les moyens ‘mettre du respect sur son nom‘. Comment ? En créant sa propre marque : Halston –comme un peu tous les autres couturiers quoi. Débute alors sa grande (mais cela dit courte) carrière. Entre collections lumineuses, affaires médiatiques, problèmes de cœur.. La mini-série va se pencher sur toutes les facettes de ce curieux personnage. Un mec qui va rapidement bifurquer sur les mauvais rails si vous voyez ce que je veux dire –Cocaïna From Columbia.

Notre humble avis

Eh bien en voilà une bonne surprise. Le genre de mini-série que tu lances parce que tu n’as plus rien à regarder, et qui au final devient l’un de tes programmes préférés du moment.

Seulement six épisodes, en gros vous pouvez largement boucler le truc en un week-end –en un après-midi pour les plus endurants. Et le format est intelligemment pensé, car pour un biopic comme celui de Halston, pas besoin de plus. On a le droit à six épisodes ultra condensés et très fournis, qui nous emmènent à des étapes clés de sa carrière. On va à l’essentiel sans fioritures, voilà pourquoi le format des mini-séries est ultra quali la plupart du temps.

Bon, comment parler de la mini-série, sans évoquer Ewan McGregor. C’est de nouveau une masterclass. Il incarne à la perfection le personnage, et cela dès les premières minutes. Gestuelle, physique, attitude, tout est réuni pour coller au mieux à la dégaine du célèbre créateur américain. De quoi aussi s’attacher rapidement au personnage, à la fois quand il fait preuve de mauvaise foi et d’arrogance (souvent) mais également dans ses moments de remise en question et de doutes (parfois).

En plus de ça, si vous êtes un Aficionado avéré du monde de la mode, vous risquez de ne pas être déçu. La série offre une véritable vision de l’univers de la création de l’époque. Avec à la fois les créations, le fonctionnement technique en Maison de Couture, ou encore les rivalités entre designers. D’ailleurs, on est facilement immergé dans cet univers sans pour autant nécessiter d’un bac+5 en Haute Couture. On comprend vite les enjeux, et on perçoit aussi et surtout la beauté des créations –notamment avec la scène de la pièce de théâtre.

EN DEUX MOTS

Pas fan des biopics et pourtant, quand c’est réalisé de cette manière et incarné par un Ewan McGregor des grands jours, on ne peut que valider !

3,5

Note : 3.5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :