CRITIQUE | FILM

THE MITCHELLS VS THE MACHINES : comment ne pas être conquis ?

Il faut un peu fouiller sur Netflix, mais parfois on tombe sur de vraies pépites. The Mitchells vs The Machines en est une. A voir de toute urgence, et à conseiller à toute votre famille !

Ca raconte quoi ?

C’est une véritable histoire de famille. Mais pas le genre de famille parfaite avec la photo encadrée dans l’entrée et le chien bien dressé. Non, je vous parle d’une famille comme la tienne, comme la mienne, comme tout le monde quoi. Celle où tu as les parents légèrement déconnectés, qui ne sont sûrement pas capables de lancer une mise à jour sur leur tablette. Les gosses passent littéralement pour Mark Zuckerberg à côté.

Eh bien nous allons suivre une famille un peu comme ça, mais plus particulièrement l’histoire de Katie Mitchell. C’est d’ailleurs une réalisatrice en herbe. En gros, elle publie des courts-métrages avec son chien sur Youtube comme tous les cinéphiles quoi. Elle va sur ses 18 ans et vient tout juste d’être admise dans une top école à Los Angeles. C’est donc bientôt l’heure de dire au revoir à la famille, sauf qu’il se passe l’impensable.. Tous les appareils électroniques du monde entier se rebellent et décident de prendre le contrôleencore une mise à jour mal programmée par les développeurs..

Notre humble avis

Un véritable bonbon. Le genre de film qui pop de nulle part sur Netflix, tu te fais avoir par la miniature un peu catchy et BOUUUM : tu es tout de suite happé par l’humour délirant et les visuels entrainants !

C’est clairement une réussite. Mais pas le genre de truc un peu niché avec un humour particulier qui fera rire uniquement les aficionados du genre. Non, là c’est un réussite totale. Ce film va tout simplement plaire à toute la famille. Du petit encore en Ecole Primaire, à ton daron qui ne sait toujours pas brancher ta box wifi. Tous le monde va rire aux éclats. Peut-être pas au même moment, mais tout le monde y trouvera son compte.

Alors oui l’humour est top, mais il ne serait rien sans ce rythme électrique. On n’a pas le temps de s’ennuyer, même les séquences de transition sont dynamitées par des visuels catchy façon dessins de collégien sur son agenda ! Ils trouvent quand même le temps d’apporter des moments ‘émotions‘ dans tout ça. Impossible de ne pas s’attacher à certains personnages. Et plus particulièrement à la relation entre Katie et son père, touchante sans en faire des caisses.

Enfin, ce film est moderne. il utilise incroyablement bien cet écart ‘numérique‘ entre la génération des parents et celle des enfants. C’est malin, et en plus ça satisfait tout le monde sans prendre parti. Tu auras à la fois des blagues sur les darons qui ne savent pas se connecter à Youtube, comme sur les enfants qui passent des heures à foutre des filtres sur Snapchat. J’ai vraiment du mal à trouver des défauts à ce film, quand même.

EN DEUX MOTS

Le film se moque à la fois des parents qui ne savent pas lancer une mise à jour, mais aussi des gosses qui ne pourraient pas survivre sans wifi. Bref, toute la famille rigolera à gorge déployée devant !

4

Note : 4 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :