CRITIQUE | SERIE

SWEET TOOTH : un conte de fées très moderne !

Un gamin avec des cornes de cerf.. Pff ça marchera jamais.. Voilà les mots d'une dizaine de producteurs avant que Netflix accepte le projet. Je vous le donne en mille, ils se sont tous trompés car c'est une vraie réussite !

Ca raconte quoi ?

C’est encore le bordel sur Terre. Nous sommes plongés dans un monde post-apocalyptique où apparaissent des hybrides. Qu’est-ce que c’est ? Un hybride est tout simplement un mélange entre un être humain et un animal. Genre un homme avec une crinière de lion, par exemple. Alors non, à date, ce n’est pas parce qu’un être humain a copulé avec un quelconque animal.. enfin.. j’espère..

Nous allons plus précisément suivre l’histoire de Gus, un petit garçon avec des cornes de cerf sur la têtequ’on m’explique comment il fait pour mettre ses t-shirts d’ailleurs ? Il vit reclus de notre monde dans une forêt avec son père qui plante des aubergines. Une vie paisible jusqu’au jour où des étrangers s’approchent un peu trop près de leur campement..

Notre humble avis

Je n’attendais vraiment rien de cette nouvelle série, je me suis fait avoir par la publicité Netflix diffusée en cinéma. Eh j’ai bien fait d’être crédule au marketing, car cette série est vraiment sympa !

Au fil des épisodes, vous allez vous attacher à tous les personnages, et plus particulièrement à Gus. En même temps, on apprend à le connaitre dès les premières minutes. L’écriture de ce personnage est complète : passé, présent, grosse intrigue sur sa nature et son avenir. L’acteur Christian Convery est d’ailleurs très bon. Franchement, c’est une vraie réussite. Les relations entre les personnages sont bien construites et permettent une réelle empathie. On a de l’émotion dans cette série. Il y a même un peu de poésie là-dedans, le tout sous fond de catastrophe post-apocalyptique.

On appréciera également la modernité de la série. Moderne, car elle remet au goût du jour les grandes aventures, et l’imagerie des contes de fées. Un univers comme celui-ci, où se mêlent notre monde actuel et une dimension assez fantaisiste, c’est très malin et visuellement sympa. La série fait parfois miroir à ce qu’il se passe depuis un an avec le covid. Comment ne pas faire ce parallèle avec le virus mais aussi et surtout toute la paranoïa qui en découle. La série se permet d’ailleurs quelques séquences assez drôles sur les masques, les conspirationnistes et j’en passe..

Enfin, l’intrigue principale nous tient vraiment en haleine. Putain, on a vraiment envie de savoir qu’est-ce qui a créé ce merdier. L’antagoniste de la série est intéressant mais on regrettera peut-être le peu de minutes à l’écran. Avec lui, on switch d’ailleurs entre des séquences d’aventures mignonnes avec Gus à des scènes parfois très dures et très sombres. Une alternance qui ne fait pas tâche, au contraire, elle satisfera tout le monde in fine.

En résumé, Sweet Tooth démarre très bien. La série sera sûrement reconduite pour une saison 2, car les critiques sont globalement bonnes. On espère néanmoins quelques réglages pour la suite. Il y a des mini-incohérences et des facilités scénaristiques un peu dérangeantes.

EN DEUX MOTS

Une belle aventure, pleine de poésie et de modernité

3,5

Note : 3.5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :