CRITIQUE | FILM

AMERICA THE MOTION PICTURE : le film d’animation le plus perché de l’année

Quand l'histoire de la fondation des Etats-Unis d'Amérique rencontre la langue de Shakespeare version 2020 et un sacré paquet de coke, ça donne America The motion Picture. On vous en parle.

ÇA raconte quoi ?

L’Ovni est clairement une parodie de l’histoire des Pères fondateurs des États-Unis et de la révolution américaine. Sur cette ligne temporelle alternative, Georges Washington, Abraham Lincoln et Benedict Cosby Arnold sont membres de la très select « Confrérie des trois baiseurs. »-…i know. Lors d’une soirée opéra, Washington se fait arracher la jugulaire par Benedict qui se transforme en loup-garou de Londres. Alors en train de pisser le sang sévère –carotide à l’air oblige-, Abraham confie la mission de toute une vie à son pote Georges : bolosser les anglais et fonder sur leurs cadavres l’Amérique.

Après avoir enterré son bro et s’être envoyé en l’air avec une blonde qui passait par là, il fait part du rêve de son pote fraichement décédé à cette dernière. La bonne dame lui conseille oklm de recruter une team de badass pour aller latter la tronche des « rosbifs« . Eh Bon Dieu quelle équipe. Aidé de ses nouveaux potos sûrs, de lames de tronçonneuses dans chaque main, et d’un cheval qui parle, il va devoir déjouer les plans machiavéliques de ce qu’il appelle « la brigade des pissefroids ». God bless America.

Notre humble avis

Oh my God -*Janice de Friends style* « AMERICA ! FUCK YEAH ! » n’a jamais été aussi legit d’utilisation qu’ici. Sans déconner, je me demande encore ce que je viens de regarder. Il y a beaucoup trop de choses à dire –vraiment beaucoup.

Le casting VO est exceptionnel avec Chaning Tatum, Andy Samberg et Jason Mantzoukas de Brooklyn 99. On ne crache pas non plus sur le casting de doublage VF avec pour le plus connu, Donald Reignoux (Titeuf, Jesse Eisenberg, Paul Dano, Jonah Hill, Andrew Garfield). La bande originale, quant à elle, est dingue et fait bien monter le fun et le gore dans les scènes d’action. L’animation n’est pas sans rappeler l’excellente (j’insiste) série Archer. Pas étonnant, vu qu’ils sont de la partie pour la production. L’humour fait mouche à chaque fois (avec moi en tout cas), avec des références cinématographiques et littéraires tellement nombreuses que je ne pourrai vous les énumérer ici –ça prendrait trop de place.

Anachronique, déjanté, hilarant, tous les ingrédients d’un bon film comique sont réunis. Se voulant satirique, America The Motion Picture crache allègrement sur les bails les plus sombres du pays de l’Oncle Sam. Les anglais et la culture coloniale (entre autres) ne sont pas épargnés. La vulgarité atteint des sommets ici, entre punchlines douteuses, gros fucks et beaucoup d’insultes bien sales –le méchant Arnold n’est pas sans rappeler un certain Cartman.

En deux mots

Il faut le voir pour le croire. Foncez. Vraiment. Vous allez vous marrer.

4

Note : 4 sur 5.

ABONNE TOI AU SITE !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :