CRITIQUE | FILM

CHAOS WALKING : effectivement, ce film est chaotique

Tom Holland est en tendance sur Twitter, mais je vous garantis que ce n'est pas pour ce film. Eh oui, encore une fois, Amazon prime vidéo ne nous fait pas de cadeaux..

ÇA raconte quoi ?

En 2322, les humains sont toujours des bâtards. Ils décident, entre autres, de coloniser de nouvelles planètes de la galaxie. Evidemment, cela passe par le traditionnel massacre de la population locale alien. Hop, on tue tout le monde et on prend leur place. Merci pour les travaux. Le problème, c’est que cette nouvelle planète inflige un terrible effet secondaire aux hommes. Dès lors que l’on traverse l’atmosphère.. BAAAAAM.. les pensées s’échappent et se dévoilent au monde entier. Impossible de réfléchir dans sa tête, tout le monde vous entend désormais..

Cependant, ce petit effet secondaire ne s’applique qu’aux hommes. Les pensées des femmes sont toujours impénétrables. Le patriarcat, quant à lui, est toujours présent en 2322. Par conséquent, les hommes vont rapidement se sentir lésés de subir cette ‘malédiction‘. Et bizarrement, on ne retrouvera plus aucune femme sur cette planète quelques années plus tard.. Coïncidence ? D’après les rumeurs, c’est la population autochtone alien qui a massacré les dernières femmes.. Hmm bizarre.. Jusqu’au jour où une mystérieuse navette spatiale atterrit sur la planète, avec à son bord.. une femme.

Notre humble avis

Doug Liman à la réalisation, le papa d’Edge of Tommorow. J’avais vraiment hâte de découvrir le film en apprenant cela. L’annonce du casting et la bande-annonce ont même accentué cette attente. Tout semblait réuni pour avoir un très bon film de science-fiction.. quelle déconvenue..

Chaos Walking a peut-être trop teasé le projet. On attendait ça depuis plus d’un an maintenant (merci le covid). Du coup, on s’est un peu imaginé le film dans nos têtes. Ca n’a pas loupé.. la déception était évidemment au rendez-vous lors du visionnage. Chaos Walking est un film de science-fiction avec bien trop peu de science-fiction. C’est le calme le plus plat pendant 1h50. Les quelques rebondissements nous permettent tout juste de ne pas nous assoupir, mais rien de plus. On suit l’intrigue, mais on devine surtout assez rapidement ce qu’il s’est passé et ce qu’il va se passer.

Plat comme les personnages, dont l’écriture est franchement ratée. Le personnage principal est tellement naïf et candide.. (le rôle préféré de Tom Holland). Pour ma part, il est quasi impossible d’avoir de l’empathie pour un mec qui croit limite encore au Père Noël. Daisy Ridley et Tom Holland ont beau faire le taff, leurs personnages sont bien loin d’être en symbiose. Aucune fusion entre les protagonistes, aucune réelle complicité. On a l’impression d’assister à un date Tinder où les deux tourtereaux se rendent compte qu’ils n’ont rien en commun. Ce film a également un réel problème avec les animaux. A quoi servent réellement toutes séquences horribles sur la mort de ces pauvres bêtes ? Est-ce que je dois y voir une métaphore ou c’est totalement gratuit ??

L’intrigue du film est un peu plus appétissante. Le fait de pouvoir accéder aux pensées des hommes est assez intéressant, cela permet également à Doug Liman de laisser exprimer sa créativité en matière de mise en scène. Le problème, c’est que cela donne autant de scènes brillantes que de scènes bordéliques. Une scène pleine de sens et d’ingéniosité lorsque Todd tente de traverser le village sans dévoiler son secret. Mais aussi des scènes illisibles comme l’embrouille entre Todd et son père. « Le Bruit » rend aussi les personnages très cons à l’écran. J’en ai eu rapidement marre de voir Tom Holland répéter dans sa tête : « Je suis Tauuudd Hiohu, Je suis Tauuud Hiohu »

En résumé, Chaos Walking est une véritable déception sur tous les points. Le casting n’est pas mis en valeur avec des personnages trop creux et sans profondeur. On suit l’histoire sans être réellement concerné. On veut vite que cela se termine, tant les relations entre les personnages sont parfois gênantes. Et pour finir : qu’est-ce que Doug Liman a contre les chevaux et les chiens ??

En deux mots

On s’attendait à un grand film au regard du casting, du synopsis et du réalisateur.. Quelle déception venant de l’homme ayant conçu Edge of Tomorrow

1,5

Note : 1.5 sur 5.

ABONNE TOI AU SITE !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :