CRITIQUE | FILM

FAST & FURIOUS 9 : Fuck la gravité (et les gens)

Fast and Furious 9. Déjà, quand un film a autant d'opus à son actif, c'est soit une excellente saga, soit une excellente usine à pognon pour des gens qui n'avaient pas trop envie de réfléchir au cinéma ce jour-là.

ÇA raconte quoi ?

Dominic Toretto et sa graaaaande famille ont pris des vacances prolongées avec tout le flouze amassé durant les précédents opus. Tout le monde fait sa petite vie dans son coin, pendant que Dom et Letty s’occupent du petit Brian. En même temps, ils viennent d’enchaîner huit opus de minimum deux heures de cascades. Ils ont bien le droit à une mise au vert.

Mais ces petits moments de joie et de tranquillité vont être écourtés par l’arrivée du frère biologique de Dom : and it’s name is JOHN CENA *entrance theme playing*. Ce dernier a un passé trouble et tumultueux –comme 90% des personnages de cette franchise. Il a apparemment été abandonné par les siens, et même par Dom.. La famille, la famille, c’est seulement quand ça t’arrange Dominic !

Notre humble avis

PFFFFFFFFFFFIIIIIIIIOOOOOOOOOOOOOOOU, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise de plus que les huit dernières fois ? Parfois, j’ai l’impression que même le casting et les producteurs ne comprennent pas ce qu’ils sont en train de faire.. On connait la chanson maintenant, Fast & Furious part toujours en couilles au bout d’une heure de film. Au début c’est drôle et divertissant, mais on commence à saturer en approchant de la dizaine de films.. Et le casting de ‘folie’ n’y changera rien : Kurt Russel, Charlize Theron, John Cena, et même .. Cardi B ! Si encore ce n’était qu’une petite heure et demie à supporter par film, mais on est désormais sur 2h25 !!!!

C’est niais, idiot, téléphoné, truffé de ressorts scénaristiques bidons.. Et le fameux « ta gueule, c’est magique » ne marche plus tellement. Alors oui, ce n’est pas pour le scénario qu’on mate un Fast & Furious, mais quand bien même.. Nous prendre pour des cons à ce point et nous cracher à la gueule de la sorte, respectez-nous svp. On arrive à un moment où la franchise manque cruellement de mise en scène, et c’est difficile d’entendre ça quand tu as fait plus de neuf films..

En résumé, un énième opus oubliable qu’on espère être le dernier de la saga.. Malheureusement, ce n’est pas près de s’arrêter. Vin Diesel commence carrément à fantasmer d’un Fast&Furious version comédie musicale.. Et on m’annonce qu’il y a non pas un, mais bien deux opus déjà en production à l’instant même où j’écris ces lignes… STOP THE COUNT !

En deux mots

Fan ou pas, cet opus est l’un des pires (voir le pire) de la saga.

1,5

Note : 1.5 sur 5.

ABONNE TOI AU SITE !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :