CRITIQUE | FILM

ICE ROAD : un film qui laisse de glace !

Quand la filmographie de Liam Neeson rencontre le Convoi de l'Extrême sur W9.. Ajoutez-y quelques glaçons et peu de bonne volonté. Vous voici avec un Ice Road dans les pattes.

ÇA raconte quoi ?

L’intrigue prend place dans le Grand Nord canadien, là où le thermomètre peut afficher jusqu’à -40 °C. Alors en pleine excavation, près d’une trentaine de mineurs se retrouvent pris au piège suite à l’effondrement de cette mine de diamants. Avec peu d’oxygène à bord, les vies de ces mineurs sont évidemment comptées. Heureusement, les secours sont prévenus, il ne reste plus qu’à attendre..

Enfin, ça c’est avant de connaître l’équipe de sauvetage. Elle est composée de.. deux hommes.. seulement. Un propriétaire d’une entreprise de transport routier (au nom très subtil de Goldenrod) et son acolyte, Mike, conducteur de semi-remorque assez adroit au volant. Si vous pouvez déjà émettre de sérieux doutes quant aux chances de réussite de cette mission, attendez de voir la suite..

Notre humble avis

Un film thriller/catastrophe avec Liam Neeson et Laurence Fishburne, que demander de plus ? Eh bien, un bon film par exemple ? Ice road ne risque pas de vous surprendre, le schéma est bien connu : situation lambda, puis Mère Nature se fâche -> des cris, des morts, des larmes.. encore des morts -> *à l’aide au secours* -> Liam Neeson arrive.

Sauf que bien avant la fin (même pas très loin de la première vingtaine de minutes), le film se transforme lui-même en catastrophe. Mais genre littéralement, ce film est une CA-TA-STROPHE. La malédiction Liam Neeson a encore frappé. Qui est l’agent de cet acteur ? Est-ce qu’il choisit ses films lui-même ? Tout un tas de questions qui réapparaissent chaque année, lorsque Liam Neeson est de nouveau à l’affiche d’un film. Ca ne va pas en s’arrangeant en plus, Ice Road est un véritable calvaire pour les yeux. L’impression de voir Le Convoi de l’Extrême sur W9..

C’est vide, creux, mal joué et malgré les innombrables dangers, on ne sent aucune tension pendant l’intégralité du film. Je n’ai strictement rien à foutre du sort de l’ensemble des personnages à l’écran. Aucune scène ne pourra m’extirper de la compassion ou même de la pitié. Je reste de glace face à tout ça en fait, la faute à une réalisation bien pauvre et parfois même nanardesque. On pourra toutefois souligner la beauté des paysages du Grand Nord, superbement mis en valeur par la caméra –à défaut de faire briller son scénario, c’est déjà ça.

En deux mots

Hey ! N’allez pas voir ce film.

1

Note : 1 sur 5.

ABONNE TOI AU SITE !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :