CRITIQUE | FILM

BAC NORD : un film produit par BFM TV Studios

Ça y est, je sais enfin à quel bord politique j'appartiens. Je n'ai pas aimé ce film, je suis donc un bon gros gauchiste. Eh bien tant mieux, si cela me permet de ne pas être du même côté que Gilles Lellouche.

ÇA raconte quoi ?

Nous voilà plongés dans les quartiers Nord de Marseille, Terre de non-droit selon l’extrême droite, ou ‘No-Go-Zone‘ selon les chaines d’information en continu. Nous allons y suivre un trio de policiers totalement investi dans leur travail, et peut-être un peu trop d’ailleurs. Oui, Antoine, Gregory et Yass sont en quelque sorte des ripoux. Mais attention, des ripoux qui subissent la passivité de leurs supérieurs pour stopper le trafic de drogue *émoticône énervé*. Bref, des méchants flics, mais ils font ça pour sauver la veuve et l’orphelin.

Un beau matin, ils sont envoyés au charbon par le Préfet sur une très grosse mission : attraper et enfermer les nourrices d’un trafic de drogue (c’est-à-dire les gros bonnets). Pour cela, ils ont besoin d’informations de leur indic, mais ce dernier ne se montre coopératif uniquement à la vue d’un bon gros tas de drogue. Ils vont donc procéder à une petite collecte pour rémunérer leur balance, et mener à bien leur fameuse mission. Evidemment, tout cela ne va pas se passer comme prévu..

Notre humble avis

Je m’attendais à un film problématique, mais à ce point.. Bac Nord veut montrer du sensationnaliste, et il abuse de tous les clichés possibles sur les quartiers Nord de Marseille pour nous servir la soupe. Ce qui devait être un bon film d’action, est du coup tout de suite décrédibilisé par son message assez problématique, et surtout par son manque de nuance.

Avec Bac Nord, je viens d’apprendre que tous les habitants de banlieue portent des cagoules en été. Quel enfer sérieux, comment ne pas trouver ce film ultra manichéen ? La banlieue y est uniquement décrite comme terrain hostile, l’endroit où tout le monde est contre la Police ou l’Etat. On ne nous parlera jamais de la misère, de ces gens qui vivent péniblement dans les banlieues. Pas la moindre seconde du film pour évoquer le réel souci qui gangrène ces zones urbaines, laissées à l’abandon par l’Etat depuis des années. Les occupants de ces banlieues sont décrits comme des ‘sauvages‘ qui se calment seulement à l’écoute d’un morceau de JUL.. Et de l’autre côté, on a des flics un peu border, mais tout ça à cause du système ! On est à des années-lumière des Misérables.

A l’inverse de l’article de Libération, nous allons aussi parler de cinéma ici. La prestation du trio d’acteurs est évidemment à relever, elle fait partie des points forts du film. Gilles Lellouche, François Civil et Karim Leklou sont assez bons, on a vraiment un casting investi sur ce long-métrage. Des personnages d’ailleurs plutôt bien construits dans l’ensemble, avec des problématiques pertinentes pour les trois : vie de famille, moral, folie.. La réalisation est plutôt classique mais efficace sur certaines séquences. Il n’y a pas non plus tant de fulgurances que ça dans ce film. Le public s’est d’ailleurs extasié sur les scènes les plus ratées..

« olala la scène d’intervention dans la banlieue est incroyable*. Ah bah oui, c’est clair qu’une caméra à l’épaule qui virevolte et des machines à laver qui tombent du ciel, ça fait effet. Tous les passages filmés en banlieue sont véritablement des scènes de guérilla. C’est un peu ça le problème encore une fois.. Une banlieue dépeinte comme une zone ensauvagée, irrécupérable où la communauté qui y vit ne fait qu’un dans la défiance et la provocation. On passe la frontière de l’inexcusable avec la scène de l’enfant et sa mère dans l’appartement. Quel fou peut imaginer qu’une mère laisse son enfant poignarder un flic ? Le film franchit clairement une limite ici. En gros, il nous dit que même mamans et enfants sont prêts à ‘tuer du policier’ dans ces banlieues.. C’est très grave.

En deux mots

Quel enfer.. Des habitants de banlieue renvoyés à l’image de sauvages face à des flics ripoux élevés en martyres

2

Note : 2 sur 5.

ABONNE TOI AU SITE !

(1 commentaire)

  1. Bon jour,
    Pour les films de banlieue j’en suis resté assez loin, avec : « Banlieue 13 » … c’est dire …
    En tout cas un article qui me permet de faire une économie d’un ticket … 🙂
    Max-Louis

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :