CRITIQUE | SERIE

MONSTERS AT WORK : la plus grosse déception Disney +

Monstres & Compagnie est un petit chef-d'œuvre de Pixar (merci de ne pas contredire ce fait). C'est donc avec beaucoup d'entrain que je me lance dans le visionnage de la série Monsters At Work.. Quelle erreur..

Ca raconte quoi ?

Les faits se déroulent tout juste après le long-métrage. Six mois après les événements exactement, la ville de Monstropolis est désormais alimentée en électricité par le rire. Comme vous le savez également, l’usine Montres & Cie est maintenant dirigée par nos deux vedettes : Bob Razowski et Jacques « Sully » Sullivan. Deux protagonistes que nous aurons le plaisir de retrouver dans cette série – avec des rôles vraiment secondaires, ne vous enflammez pas.

Le vrai personnage principal de la série, c’est lui : Tylor Tuskmon. Un jeune étudiant venant tout juste de rejoindre Monstres & Cie pour devenir un vrai employé de la peur. Dommage pour lui, ce temps est révolu. Il faut désormais faire rire les enfants, et ce n’est pas mince affaire. Avant d’être envoyé dans le monde des humains, il va être affecté à une autre équipe de la société. La M.I.F.T , aussi connue sous le nom d’équipe d’installations. L’équipe technique en fait.

Notre humble avis

Je pensais réellement retrouver la magie du long-métrage dans cette série.. Je n’y ai pas trouvé une seule parcelle. On a certes le droit au retour de la plupart des protagonistes, mais l’impression que leurs âmes se sont évaporées entre-temps..

C’est évidemment la grosse déception Disney + de 2021. En même temps, c’est toujours compliqué de vouloir relancer la machine avec un projet qui a autant marché par le passé, surtout quand cela date maintenant de 2001. Rendez-vous compte, vingt ans ont passé depuis. Les grands fans du film sont désormais de jeunes adultes. Ils ne vont donc pas forcément rigoler aux mêmes blagues, et attendent évidemment une évolution (sans pour autant dénaturer l’objet). Eh bien tout ça est raté. On retrouve l’environnement, le design, les personnages et le principe du film, mais on a surtout l’impression que Monsters At Work est une coquille vide. Une sorte de Kinder Surprise, sans la surprise à l’intérieur.

Le personnage principal n’est pas si inintéressant, et l’équipe qui l’accompagne a aussi ses qualités. Pourtant, ça ne fonctionne pas. Aucune facette de cette série ne nous donne envie d’enchainer les épisodes. On se perd parfois dans des histoires qui n’ont ni queue ni tête, et qui n’ont surtout pas beaucoup de ressorts comiques. Les personnages historiques sont balancés (à l’arrache) en plein milieu d’un épisode, juste pour éveiller un petit souvenir de 2001 aux spectateurs. Mais le reste est complétement creux. En réalité, le public cible n’est plus du tout le même et on a perdu l’essence du projet Pixar. Une bien belle déception, à éviter si vous êtes fan du film !

EN DEUX MOTS

Quelle déception.. surtout quand on est fan du long-métrage..

2

Note : 2 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :