CRITIQUE | FILM

REMINISCENCE : un film à effacer de votre mémoire

Hugh Jackman avec les pieds dans l'eau.. Non, ce n'est pas un film ensoleillé aux couleurs de l'été. Vous voilà plongé dans un monde post-apocalyptique bien macabre.

ÇA raconte quoi ?

Les effets du réchauffement climatique commencent à se voir dans ce futur proche.. Au point où Hugh Jackman a les pieds dans l’eau à chaque coin de rue de Miami.. C’est désormais tong et short de bain toute l’année, il faut voir les points positifs. Nous allons suivre la vie de Nick Bannister, un jeune entrepreneur –bisous- qui gagne sa vie en mettant à disposition une machine faisant revivre vos plus beaux souvenirs.

Il voit sa vie basculer le jour où Mae débarque sur son lieu de travail. Une folle idylle nait assez rapidement de cette rencontre. Notre Nick devient même accro et lui demande sa main au bout de huit mois –il a clairement pas le temps. Mais du jour au lendemain, Mae disparait. Il se lance donc dans une recherche obsessionnelle, au point de mettre en lumière un sombre complot mêlant politique, tueurs à gages et sa bien-aimée.

Notre humble avis

En plus d’avoir un titre difficile à écrire, Réminiscence n’est pas un bon film. Le casting prestigieux n’y pourra rien, le film est à effacer de la partie hippocampe de votre cerveau.

Réminiscence va grossièrement aligner toutes les caractéristiques du polar sombre avec les codes de la science-fiction. Un exercice de reproduction plutôt que de création. Chaque séquence vous semblera « déjà-vu » –assez paradoxal vis-à-vis du scénario d’ailleurs. Aucune réelle surprise dans le récit, l’intrigue n’est pas prenante, on assiste aux révélations sans grand enthousiasme. C’est globalement ennuyeux, même lorsque le film tente des twists de la mort..

Pourtant, le casting était cinq étoiles : Hugh Jackman, Thandiwe Newton ou encore Rebecca Ferguson. Ils nous délivrent tous une prestation correcte, le véritable problème est la pauvreté d’écriture des personnages. Ils sont tous cantonnés à une case bien définie, et gare à ceux qui veulent en sortir. Hugh Jackman en est la principale représentation : un ancien vétéran déterminé, mais surtout mélancolique du début du film à la dernière seconde.. Très peu de nuance, et je ne vais même pas parler des personnages secondaires.. Bon si, je vais en parler en une phrase : arrêtez de prendre Cliff Curtis dans le rôle du méchant mafieux !

On flaire aussi quelques relents de la série Westworld dans tout ça. Pas étonnant, car la réalisatrice Lisa Joy est co-créatrice de la série. On y retrouve également quelques acteurs, mais on y voit surtout l’essence même du propos de Westworld. Un monde où les Hommes sont abattus, résignés et tentent par tous les moyens de s’évader dans un univers ‘virtuel‘. Le film pourrait être une suite directe de la série, tant l’atmosphère et l’aspect visuel est proche du projet. Est-ce que cela dessert le film Réminiscence ? Pas impossible.. On aurait préféré un nouveau projet tout neuf de Lisa Joy, il faut sortir de sa zone de confort Madame.

En deux mots

Vous pouvez fouiller autant que vous voulez, j’ai effacé tous les souvenirs de ce film de ma mémoire

2,5

Note : 2.5 sur 5.

ABONNE TOI AU SITE !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :