CRITIQUE | SERIE

YOUNG ROYALS : enfin des ados avec de l’acné sur Netflix !

La vie n'est pas si facile quand on est le digne héritier de la couronne de Suède ! C'est tout le sujet du dernier teen drama produit par Netflix. Si vous l'avez raté, il est temps de s'y mettre !

ÇA raconte quoi ?

Wilhelm est le fils cadet de la Reine de Suède. Un peu rebelle (et sûrement beaucoup éméché), il déclenche une altercation en boite de nuit et se retrouve exposé aux yeux de tous sur les réseaux sociaux. « Prince Wilhelm is drunk » en tendance Twitter si vous préférez. Pour le remettre dans le droit chemin, sa famille décide de l’envoyer au prestigieux institut Hillerska, un internat de luxe où les enfants des familles les plus riches du pays étudient –on a connu pire comme punition.

Là-bas, il y est même accueilli en héros par les internes et son cousin August. Vous vous dites qu’il risque de prendre la grosse tête assez rapidement. Eh bien non.. Wilhelm va plutôt remettre en question son mode de vie. A Hillerska, il va rencontrer Simon, un jeune étudiant boursier. Une rencontre qui risque de chambouler sa vie, tout un tas de questions apparait alors à lui, entre désir de liberté et devoir envers la couronne.

Notre humble avis

Netflix nous offre une série bien Netflix, avec toutes les caractéristiques et tous les sujets faisant la réputation de cette plateforme de streaming. Sauf que pour une fois, la série semble réaliste, et ça fait du bien !

Réaliste car on ne trouvera pas d’étudiants de 18 ans avec la musculature d’Arnold Swarchzenneger ou le corps de Pamela Anderson. Non, on a bien des jeunes à la peau granuleuse, avec des imperfections et des boutons. Bref, la vie normale quoi. Evidemment, on parlera de sexualité dans la série, mais ce n’est pas franchement le cœur du sujet. Young Royals évoque beaucoup plus la recherche de liberté et d’émancipation lors de l’adolescence. La période et le contexte de la vie de Wilhelm en est la parfaite représentation. Comment ne pas se sentir emprisonné et menotté par son devoir lorsque l’on est héritier de la famille royale ?

Des questions assez vite posées dans la série (dès les premiers épisodes), et c’est avec beaucoup d’empathie que l’on va suivre les choix et décisions du personnage principal. On s’attache facilement à Wilhelm par sa gentillesse, sa bienveillance et sa sensibilité. Wilhelm est un personnage captivant avec un mal-être enfoui, qui va trouver une seconde force à la rencontre de Simon. C’est clairement l’interaction entre ces deux personnages qui façonne la série. Malheureusement, les récits secondaires (problème financier d’August, relation entre Felice et Sara..) sont inutiles au possible. Aucun intérêt, on souffle dès qu’on nous parle de cela. On est simplement obnubilé par la vie de Wilhelm.. et c’est aussi la faiblesse de la série, les personnages secondaires ne sont pas tous intéressants –ou bien utilisés.

Cependant, le récit principal est parfaitement accompagné par la réalisation et la bande originale. Le packaging est plutôt réussi pour nous donner envie d’acheter les épisodes suivants. La réalisatrice suédoise Lisa Ambjörn arrive à nous transmettre tout un tas d’émotions grâce à ses angles de caméra, ses longs zooms sur des visages meurtris, ses plans larges lors des confrontations.. Par ailleurs, les acteurs y sont tous bons, on y croit facilement. Il manque juste un peu de consistance pour certains personnages secondaires. Au final, une série qui ne va pas forcément transcender toutes les foules, mais qui porte un œil pertinent à travers un angle intéressant sur l’adolescence et la recherche d’émancipation.

En deux mots

C’est touchant et plutôt réaliste. Enfin des ados avec de l’acné sur Netflix

3,5

Note : 3.5 sur 5.

ABONNE TOI AU SITE !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :