CRITIQUE | FILM

THE HARDER THEY FALL : ça tire à balles réelles ici

Un western rafraichissant au casting cinq étoiles ? Netflix est sur le coup. Vous y trouverez le package complet des films du genre Western, vous ne serez pas dépaysé.

ÇA RACONTE QUOI ?

Nat Love est un petit hors-la-loi parcourant le pays en quête de deux, trois pièces d’or et d’anciens ennemis à buter. Un beau matin, il découvre que son pire ennemi Rufus Buck est libéré de prison. Ni une, ni deux, il rassemble une dream team de shooters aguerris et de bagarreurs endurcis pour partir en quête de vengeance.

Parmi ceux qui l’accompagnent dans ce western d’un nouveau genre, on trouve son ancien amour, ses plus fidèles acolytes, ainsi qu’un surprenant adversaire, devenu allié. Vous l’avez compris, ça va tirer dans tous les sens, le sang va gicler, les morts vont s’enchainer et vous pourrez observer tout ça depuis votre misérable canapé, car le film est uniquement disponible sur Netflix !

NOTRE HUMBLE AVIS

Un nouveau western vient de sortir, mais attention, celui-là ne contient ni Clint Eastwood au casting, ni Quentin Tarantino derrière la caméra. Pourtant, The Harder They Fall récupère tous les codes de la filmographique de ces deux mastodontes !

Récupère est un mot un peu trop péjoratif. The Harder They Fall joue avec les codes du western et donne un vent de fraicheur au genre. Bain de sang assuré à la moindre balle tirée, vous ne rêvez pas, ceci n’est pas un Tarantino. Cependant, on sent l’inspiration et ça ne nous déplait pas. Le réalisateur Jeymes Samuel va être généreux en action et en scènes de tension pour ce long-métrage. Attendez-vous également à retrouver tous les codes du western de l’ancienne époque : duels de regards, gâchette facile, course-poursuite à cheval, tout va y passer.. La violence est omniprésente, et les affrontements sont quasi permanents. Jeymes Samuel a tout compris, on veut de la baston !

La violence omniprésente permet notamment de ne jamais s’ennuyer. Les balles fusent, tu n’as même pas le temps de réfléchir pourquoi. Surtout quand ces balles sont tirées par une bonne dizaine d’acteurs de haut standing : Idriss Elba, Jonathan Majors, Zazie Beetz, Delroy Lindo.. Des tops acteurs pour du top acting. Les personnages sont assez bien travaillés pour certains, les autres restent assez périphériques, mais ne manqueront pas d’avoir leurs petits instants dans la lumière. Côté réalisation, on a de quoi faire. Jeymes Samuel est généreux et il tente beaucoup de choses dans ce long-métrage, la vibe Le Bon, la Brute et le Cinglé est présente dans l’air. Le film est également (et surtout) très engagé. Hors Django Unchained, il était temps de donner plus de visibilité à la communauté afro-américaine dans les westerns.

La grosse déception se trouve plutôt entre les lignes de son scénario. Les personnages vont malheureusement se perdre dans des péripéties complètement détachées de la trame principale. On a parfois l’impression de faire les missions annexes de Red Dead Rédemption. On patauge dans des missions qui n’ont ni queue, ni tête, et on fait littéralement du surplace. Ce qui nous fait presque oublier le but du personnage principal.. Du coup, vous comprendrez que la conclusion en est légèrement gâchée.

EN DEUX MOTS

Un film visuellement rafraichissant, dépoussiérant encore un peu plus le genre du Western, tout en étant très engagé !

3,5

Note : 3.5 sur 5.

Abonne toi au site !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :