CRITIQUE | SERIE

THE WITCHER S2 : dis Ciri, dois-je voir la saison 2 ?

Le covid a reporté la saison 2 de The Witcher, mais ça y est, elle est enfin parvenue jusqu'à nos terres. Notre avis sur l'une des meilleures séries dark fantasy de ces dernières années

ÇA RACONTE QUOI ?

Si vous avez raté le train (ou pris du retard à cause de la SNCF) The Witcher raconte les aventures épiques de Geralt De Riv, un des quelques sorceleurs peuplant le Continent –l’Australie en plus vénère. En qualité de sorceleur, il parcourt le monde à la recherche de problèmes de type monstres de plusieurs pieds de haut, pouvant aussi bien cracher de l’acide qu’hypnotiser ses victimes tout en les bouffant vivants. AMBIANCE.

D’ordinaire solitaire, il est, dans cette seconde saison, accompagné de son « droit de surprise », une princesse qui va vite troquer ses beaux habits pour une tenue guerrière et des armes blanches -bonjour l’éducation ! Alors en plein apprentissage au métier de sorceleur, Ciri apprend être dotée du sang des Anciens. Cette particularité fait d’elle l’élue d’une prophétie obscure, elle est donc vite convoitée par tous les royaumes. Celui des Hommes, des Elfes.. mais pas que.

NOTRE HUMBLE AVIS

Je dois avouer tout de suite ne pas avoir été plus emballé que ça par cette saison. Ce nouveau chapitre est bien plus bavard et traîne-(un peu plus)la-patte que la première saison. Cependant, ces longueurs scénaristiques ne sont pour moi que l’unique « défaut« .

Les monstres sont toujours aussi bien faits, et on n’a clairement pas envie de se retrouver en tête-à-tête avec l’un d’eux –mention spéciale à la Vampire triple gueule.. En revanche, on remarque un ou deux effets visuels moins « convaincants », et relatif à la construction du personnage de Ciri. Bien heureusement, c’est vite oublié par l’ambiance pesante de presque chaque épisode teinté de nuances sombres et de décors bien glauques. Sans parler du gore apparent « toujours debout, toujours présent » des scènes de baston. Ciri était quasi absente dans la première saison, vous pouvez compter sur elle dans la seconde. Elle passe la majorité de son temps au camp d’entraînement des sorceleurs à taper des Epouvantails lvl 1, certes, mais tout de même. Elle reste un des personnages essentiels de cette saison, et c’est un très bon choix.

Le casting est toujours satisfaisant, on regrette cependant la disparition de certaines mimiques de Geralt. Les « mmm » ou « fuck » nous manquent vraiment.. Pourtant, en matière de fan-service, on est plutôt servi. Quelques petites références pour les adeptes de l’œuvre seront identifiées par les plus attentifs d’entre vous. A l’image de la saison 1, tout est dosé et très subtil. Soyez donc concentré pour savourer ces nouveaux épisodes. Si le nouveau répertoire musical de Jaskier est moins mémorable que son tube de la première saison, ses interactions avec Geralt (et même Yennefer) en font un très bon sidekick. En résumé, la saison 2 est dans la lignée de la précédente. Les adeptes y trouveront facilement leur compte, to be continued..

EN DEUX MOTS

Malgré quelques longueurs scénaristiques et deux-trois effets visuels moins convaincants, l’ensemble reste plutôt bon !

3,5

Note : 3.5 sur 5.

Abonne toi au site !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :