CRITIQUE | FILM

SCREAM : remuer le couteau dans la plaie..

Le fléau des legacyquel/remake/reboot ne s'arrêtera donc jamais. Vous l'avez compris en une phrase, ce n'est pas terrible.. Notre avis sur Scream 5, ou plutôt.. Scream !

ÇA RACONTE QUOI ?

Près de 25 ans ont passé, et la ville « tranquille » de Woodsborrow subit toujours une série de meurtres ultra-vénères avec plein d’hémoglobine, car un nouveau tueur sévit sous le masque de l’iconique Ghostface. Il décide de prendre pour cible un groupe d’adolescents lycéens (pour changer), et je crois que j’ai déjà écrit plus de lignes que dans le script.

Il s’agit ici d’un reboot/remake, et même s’il est préférable d’avoir vu les quatre premiers, rien ne vous y oblige –c’est juste pour les gros easters eggs. Une enquête de police est évidemment en cours, des vieux personnages des précédents projets déboulent, bref c’est la débandade. Un énième long-métrage sur ce terrible Ghostface qui n’en a pas fini de terroriser la population..

NOTRE HUMBLE AVIS

C’était de la bonne grosse merde quand même, non ? Ne dites rien, j’ai déjà ma réponse. Rien ou presque ne va dans ce film oubliable et déjà oublié. Il faut VRAIMENT arrêter de réanimer des licences sous prétexte qu’elles ont plus de vingt piges..

Il ne faut pas être Einstein pour comprendre que ce « nouvel opus » de Scream est clairement un hommage en gros panneaux rouges des précédents projets de Wes Craven. Respecter le premier film, son esprit méta et ses références, ok. Mais ne pas prendre de risque, n’avoir aucun parti pris dans la réalisation, ou avoir des séquences trop souvent désamorcées par du comique de situation, c’est quand même pas ouf.. Ce film se rapproche beaucoup (trop) du premier. Hommage ou plagiat ? Comme dirait Orson Welles parodié : « J’aime pas trop les voleurs et les fils de p…s.« 

*Ouin Ouin* Hollywood nous force à produire cette merde pour le fric.. C’est pareil pour toutes les legacyquel.. Effectivement, il faut parfois (souvent) boycotter ce genre de films ‘doudou confort, même si cela semble plaisant par l’aspect nostalgique.. Il faut certainement faire des pétitions et agir en faveur d’un cinéma moins « attrape-couillons« . Si vous avez vraiment besoin de nostalgie, certains vidéoclubs sont encore ouverts, de quoi vous retaper en boucle vos vieux VHS et dvd. Pour ce nouveau long-métrage, le méta n’a jamais été aussi méta, sauf que Wes Craven avait déjà très bien fait le taf auparavant. Il est amusant de voir les jeux d’acteur tout en surréaction, particulièrement dans les scènes d’action, avec des mimiques et comportements calqués quasi trait pour trait aux réactions des personnages dans certains slashers movies. C’est sympa, mais sans plus, et cela empêche au film de s’ancrer dans sa propre réalité, de se créer sa propre identité.

Le twist est archi vu et revu, téléphoné, télescopé, téléversé et tous les verbes en télé. A l’instar du premier volet, il y a deux tueurs – *Pretends to be shocked*. En résumé, le film est regardable, divertissant a minima, mais c’est tout. Le côté technique (au niveau des effets spéciaux) est quasi irréprochable, mais hello, on est en 2022 et c’est la base pour un gros studio comme celui-ci. Si seulement ils essayaient d’en profiter pour innover dans la mise en scène.. Mais bon, les fans rigides, les producteurs véreux, les lignes de coke et tout le reste font que non. C’est le film ultime du fan-service, vous vous plaigniez pourtant de No Way Home ? Bienvenue en 2022 !

EN DEUX MOTS

Assez dispensable. Ne perdez pas votre temps, regardez plutôt une nouvelle fois les précédents longs-métrages de la franchise !

1,5

Note : 1.5 sur 5.

Abonne toi au site !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :