CRITIQUE | FILM

L’ETAU DE MUNICH : éviter une guerre inévitable

Netflix s'essaye au genre historique pour démarrer 2022. D'après un roman fiction de Robert Harris, L'Etau de Munich nous plonge aux prémices de la Seconde Guerre mondiale.

ÇA RACONTE QUOI ?

En 1938, la menace d’une Seconde Guerre mondiale plane sur l’Europe. Alors qu’Adolf Hitler se prépare à annexer la Tchécoslovaquie, le Premier ministre du Royaume-Uni Neville Chamberlain veut privilégier une option pacifique. Il souhaite éviter par tous les moyens le désastre d’une nouvelle guerre après le traumatisme de 1914.

Accompagné du diplomate allemand Paul von Hartmann, Hugh Legat se rend en urgence à Munich afin de savoir si la guerre peut être évitée. En pleins accords de Munich, les deux hommes vont être pris dans un complot. L’Etau de Munich nous plonge dans un événement historique mêlant faits réels et intrigue d’espionnage.

NOTRE HUMBLE AVIS

Un film historique sur la plateforme Netflix ? Ce n’est pas pour nous déplaire, surtout quand il est accompagné d’un casting talentueux et d’un scénario palpitant !

Ne vous attendez pas à un film révolutionnaire ou à une pépite du genre. L’Etau de Munich fait partie de ces films historiques captivants par les évènements traités et la façon dont tout cela est mis en images. Entre fiction et réalité, le long-métrage nous plonge pendant 2h dans les prémices d’une guerre inévitable. Il s’attaque à un événement peu traité encore au cinéma : les accords de Munich. Pour rendre cela attrayant le réalisateur Christian Schwochow s’appuie sur l’ouvrage de Robert Harris, intégrant de manière fine une intrigue d’espionnage entre le camp Nazi et les instances de Grande-Bretagne. Un scénario passionnant et accessible, car tous les enjeux sont posés dès les premières minutes, malgré le fait que l’on connaisse la fin..

Attention à ne pas prendre tout pour vérité. La fiction a une place bien plus grande qu’on ne le pense ici. L’Etau de Munich donne une vision particulièrement clémente des agissements de la Grande-Bretagne et de son Premier ministre. Il vous faudra donc prendre le temps de relire vos cours d’histoire post-visionnage, si vous ne voulez pas passer pour un idiot lors de certaines parties de Trivial Pursuit. Hormis cela, le casting prestigieux du long-métrage est étincelant tout du long, et plus particulièrement Georges MacKay et Jeremy Irons. Si L’Etau de Munich reste peu audacieux sur la réalisation ou les autres facettes techniques, il n’en reste pas moins un film terriblement efficace, et facilement accessible grâce à sa part de fiction saisissante.

EN DEUX MOTS

Sans être révolutionnaire côté technique, L’Etau de Munich reste captivant par l’application efficace de son intrigue d’espionnage aux prémices de la Seconde Guerre mondiale.

3,5

Note : 3.5 sur 5.

Abonne toi au site !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :