CRITIQUE | FILM

MASSACRE À LA TRONÇONNEUSE : Netflix nous achève

Les millennials rendent visite au plus grand meurtrier du Texas. Iphone allumés, TikTok connecté et tronçonneuses chargées, préparez-vous à ce nouvel opus sanglant

ÇA RACONTE QUOI ?

Melody, sa sœur adolescente Lila et leurs amis Dante et Ruth se rendent dans la petite ville de Harlow, au Texas, pour lancer une nouvelle entreprise –#Startup Nation. Ils sont tout de suite très mal accueillis par les habitants. Ces derniers étant tous aussi détestables les uns que les autres, du garagiste du coin, à la dirigeante raciste de l’orphelinat..

Leur projet se transforme bientôt en cauchemar lorsqu’ils pénètrent sans le vouloir dans le monde de Leatherface, le dangereux tueur en série dont l’héritage sanglant continue de hanter les habitants de la région. Parmi eux, Sally Hardesty, unique survivante du tristement célèbre massacre de 1973, et bien décidée à se venger..

NOTRE HUMBLE AVIS

Ça commence à faire beaucoup là, non ? Je parle du nombre d’opus consacrés à cette célèbre franchise ‘Massacre à la tronçonneuse‘. Pour clore la valse (j’espère), il fallait bien un volet estampillé Netflix en personn.. plateforme !

Sauf que, c’était bien évidemment la dernière chose à faire. Le film existe pour nous pétrifier, nous torturer, nous achever. Oui, c’est bien l’effet procuré, non pas grâce au récit ou à la proposition cinématographique, mais plutôt par la totale médiocrité qui s’en dégage. Médiocre, mais pas vraiment nullissime, car ‘Massacre à la Tronçonneusevol Netflix dispose d’une bonne première demi-heure. Elle est franchement réussie, posant l’intrigue d’une manière intéressante avec quelques belles idées de mise en scène à se mettre sous la dent. Mais cette première impression s’estompe au fil des minutes : personnages sans profondeur, bande originale insipide, rythme décousu.. Tout bascule petit à petit et vous ne pourrez rien y faire.

Le projet chavire lorsque l’on doit exposer la violence à l’écran. À partir de ce moment, le réalisateur ne cesse de nous crier : « regardez comment mon méchant est brutal et barbare!!!!« . Oui ok, mais pourquoi aucune scène du film n’est effrayante ? Ce long-métrage ne trouve finalement jamais sa place entre nouvelle proposition du genre et héritier d’une grande saga mondialement connue. On alterne entre les clins d’œil aux projets précédents et les tentatives d’innovation au flop quasi inévitable. Avec par exemple, la scène du carnage dans le bus, plus proche d’un clip de Marilyn Manson que des classiques de l’horreur. Puis, arrive la vengeance dans le long-métrage. Sans crier gare, elle se propage dans les corps de nos personnages en faisant pousser des ailes à la redbull dans des situations.. ubuesques. De quoi parfois nous faire dire : putain, est-ce qu’il ne mérite pas ce coup de tronçonneuse dans la gueule finalement ?

En résumé, ce nouvel opus de la saga horrifique était franchement évitable. Il n’est cependant pas insupportable à visionner, même si la première demi-heure est faussement pleine d’espoir. Il a également le mérite de ne durer que 1h30, ça passe vite et c’est largement suffisant !

EN DEUX MOTS

1h30 de : *vrooom vrooom démarrage de la tronçonneuse* + « aaaaaaaaaaaaah mon dieu » + *vengeance, pas content !*

2

Note : 2 sur 5.

Abonne toi au site !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :