CRITIQUE | FILM

A PLEIN TEMPS : un drame social incisif

Un récit haletant et criant de réalisme, où le temps est le véritable personnage principal. Non, ce n'est pas Christopher Nolan derrière la caméra, mais bien Eric Gravel, superbement accompagné par Laure Calamy.

ÇA RACONTE QUOI ?

Julie se démène seule pour élever ses deux enfants à la campagne et garder son travail dans un palace parisien. Le quotidien n’est vraiment pas simple pour une mère célibataire aux aller-retours incessants sur la capitale. Elle alterne entre son job bien épuisant et sa vie de famille bien remplie, elle n’a pas une seule minute de repos pour elle à la fin de chaque journée..

Quand elle obtient enfin un entretien pour un poste correspondant à ses aspirations, une grève générale éclate, paralysant les transports. Bref, la routine habituelle pour tout parisien bénéficiant d’un pass navigo. A ce moment-là, c’est tout le fragile équilibre de Julie qui vacille. Elle va alors se lancer dans une course effrénée, au risque de sombrer..

NOTRE HUMBLE AVIS

Eric Gravel nous livre ici un drame social dans la veine de la filmographie de Ken Loach. Un regard incisif et immersif dans la vie d’une mère de famille surmenée par ses journées bien chargées, entre gestion de ses deux enfants et organisation de sa vie professionnelle. Le tout plongé dans un Paris en pleine rage sociale. La mise en scène nerveuse d’Eric Gravel nous immerge dans le quotidien d’un personnage traversant une période compliquée de sa vie, interprété par une Laure Calamy impressionnante de justesse. La réalisation arrive parfaitement à alterner entre la tension et les séquences oppressantes au rythme effréné. Elle est bien appuyée par une bande originale qui arrivera facilement à vous donner la boule au ventre tout du long. On y trouvera aussi des séquences beaucoup plus intimistes, laissant le drame s’immiscer dans le récit de manière touchante.

L’immersion est au cœur du long-métrage. Le ‘vis ma vie‘ d’une véritable mère célibataire endurcie, faisant face aux multiples missions de son quotidien sans une seule minute de répit. Oppression, tension, émotion, tous les éléments sont là pour faire de ce film français un réel bon sujet de société au réalisme sidérant. C’est aussi pour toutes ces raisons qu’A Plein Temps’ est un film important. Il met en lumière une vie finalement tout à fait ordinaire, à travers une caméra criant de réalisme. Sans superflu et totalement brut, ce long-métrage trouve facilement sa place dans la liste des films français nécessaires et utiles. Le constat est posé de la meilleure des manières et cela sans artifices. A voir absolument dans une salle de cinéma.

EN DEUX MOTS

D’un réalisme sidérant, ‘À Plein Temps‘ saura sans aucun mal vous donner la boule au ventre ou vous émouvoir le temps de 1h28. Le film français à ne pas rater du mois de mars

4

Note : 4 sur 5.

Abonne toi au site !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :