CRITIQUE | FILM

EN CORPS : en corps un bon film de Klapisch 

Après 'Deux Moi' en 2019, c'est le grand retour de Cédric Klapisch derrière la caméra. Le cinéaste français continue de filmer des corps errants dans ce tout nouveau long-métrage.

ÇA RACONTE QUOI ?

Elise a 26 ans, et elle est une grande danseuse classique. Malheureusement, elle se blesse pendant un spectacle et apprend qu’elle ne pourra plus pratiquer. C’est un drame absolu pour cette jeune femme dédiée corps et âme à la danse. Dès lors, sa vie va être bouleversée, Elise va devoir apprendre à se réparer.

Entre Paris et la Bretagne, au gré des rencontres et des expériences, des déceptions et des espoirs, Elise va se rapprocher d’une compagnie de danse contemporaine. L’occasion pour elle de s’extirper de son quotidien devenu morose et de se redécouvrir. Cette nouvelle façon de danser va également lui permettre de retrouver un nouvel élan ainsi qu’une nouvelle façon de vivre.

NOTRE HUMBLE AVIS

Ce nouveau long-métrage est un gros coup de cœur personnel. Il aura su me faire passer une magnifique séance suspendue dans le temps, où bienveillance et émotions régnaient dans la salle obscure.

En Corps est un feel good movie entraînant et foutrement touchant. Cedric Klapisch arrive sans mal à générer multiples émotions chez son spectateur, qui en ressortira le cœur rempli d’espoir et nous savons tous que nous en avons besoin en cette période. Un cinéma humain qui pourrait servir de thérapie chez de nombreuses personnes. En Corps est tout simplement un beau film, visuellement comme symboliquement. Cédric Klapisch nous ouvre les portes de son univers par un générique exceptionnel, arrivant aisément à capter ces moments d’osmose entre tous les corps dansants. Et c’est avec ces visuels entièrement maîtrisés que le réalisateur parvient à développer ses personnages tous très attachants.

Gros coup de cœur pour l’actrice principale Marion Barbeau, incarnant avec maestria une jeune fille passionnée contrainte de mettre en pause sa carrière de danseuse pour guérir et se retrouver dans sa vie. Elle sera accompagnée d’un joli petit casting : un Denis Podalydès touchant, Un François Civil adorable, comme une Muriel Robin attachante et un Pio Marmai qui s’éclate dans un petit rôle aux ressorts comiques à en tomber par terre. Ces différents personnages forment une petite troupe sympathique et un groupe attachant qui tiendra le spectateur attendri durant la totalité du film. Impossible de ne pas tomber raide dingue du sourire de François Civil ou de ne pas s’émerveiller devant ces séquences de danse enivrantes. En Corps est une ode à la vie, à l’amour, à l’amitié. Une comédie dramatique où il y fait bon vivre et où l’on a envie d’y trouver refuge pendant un moment. On en ressort comblé, comblé par le spectacle et par ce parcours de vie poétique où s’accompagnent bonne humeur et joie de vivre. Le cinéma dont on a besoin en ce moment, merci Cédric Klapisch !

EN DEUX MOTS

Du cinéma qui fait du bien, du cinéma qui fait rire, du cinéma qui fait pleurer, du cinéma qui rend fou. Le cinéma que l’on a besoin 

5

Note : 5 sur 5.

Abonne toi au site !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :