CRITIQUE | FILM

INEXORABLE : château hanté par fantôme du passé

Quand le thriller psychologique se marie avec une sorte de huis clos, cela donne 'Inexorable'. Le dernier long-métrage de Fabrice Du Welz avec Benoit Poelvoorde en vedette.

ÇA RACONTE QUOI ?

Jeanne Drahi est la fille d’un éditeur célèbre. À sa mort, elle emménage dans la demeure familiale en compagnie de son mari, Marcel Bellmer, écrivain à succès, et de leur fille. Ils coulent tous les trois des premiers jours paisibles dans un château comportant plus de pièces que le Musée du Louvre. Pour occuper leur fille, il décide également d’adopter un chien récemment abandonné.

Mais un beau jour, une étrange jeune femme croise leur chemin. Gloria va d’abord rendre des petits services, puis devenir la nounou titulaire de la fille de ce couple de littéraires. Ce qui semblait être une simple opportunité professionnelle, va très vite se transformer en drame familial inévitable. Gloria risque de bouleverser l’ordre des choses assez rapidement..

NOTRE HUMBLE AVIS

Inexorable, le tout nouveau film de Fabrice Du Welz, est un thriller psychologique qui risque de vous déranger, mais pour la bonne cause.

Son nouveau long-métrage est une sorte de huis clos à ciel ouvert au fin fond de la campagne belge, et il offre un vaste terrain de jeu à Benoit Poelvoorde, Alba Gaia Bellugi et Melanie Doutey qui se partagent ici l’écran d’une superbe manière. Si on peut se satisfaire d’une chose, c’est bien l’implication de ces trois acteurs principaux. Tous, nous livrent durant ce long-métrage une prestation plus que convaincante, bien aidée par un scénario subtil à l’écriture de personnages complexes. Quand la vie de famille bien rangée (pas tant que cela) se confronte aux fantômes du passé, ce n’est jamais bon. Pour Inexorable, les deux vont s’entremêler de manière si singulière que cela engendra une inéluctable éruption lors de l’épilogue. La mise en scène soignée et les jeux de lumière accompagnent superbement ces bonnes idées de scénario. On restera particulièrement pétrifié face à ces silhouettes de l’ombre, témoignant notamment des différentes facettes sombres des personnages. Chacun ayant sa part obscure, certains plus que d’autres a priori..

Si l’on peut se satisfaire de toutes ces qualités, Inexorable est également un long-métrage au rythme très déséquilibré. La mise en route des machines est aussi laborieuse que l’envoi du premier mail du lundi matin. Il faudra donc s’armer de patience pour être véritablement récompensé par le climax ultra généreux du film, où tout le talent du metteur en scène se déploie durant ces trente dernières minutes. Inexorable est un vrai thriller psychologique rempli de tension invisible sur la première partie du film, pourtant, on sent monter la pression à travers ces personnages opaques. Mais est-ce une bonne idée de nous teaser cela pendant presque une heure ? Certains y verront une obligation, pour justement créer ce niveau de tension, d’autres un passage ennuyeux et pas vraiment nécessaire. Enfin, la bande originale joue évidemment avec ce scénario impénétrable, bien mise en lumière à travers le titre majestueux d’Antonio Vivaldi.

En résumé, Inexorable est un thriller psychologique correct, mais qui se laisse légèrement désirer. On ne pourra cependant pas nier le talent et l’inventivité de Fabrice Du Welz, qui façonneront ce long-métrage à l’allure de film d’horreur aux fantômes du passé.

EN DEUX MOTS

Thriller psychologique assez prenant, il vous faudra cependant de la patience pour être récompensé à la toute fin du film. Mais ne vous inquiétez pas, vous aurez le droit au talent de mise en scène de Fabrice Du Welz tout du long

3

Note : 3 sur 5.

Abonne toi au site !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :