CRITIQUE | SERIE

WE OWN THIS CITY : Baltimore n’a pas changé

David Simon n'a pas fini de parler de Baltimore. Après le chef d'œuvre 'The Wire', il revient avec une série cognant durement sur les dérives de la police baltimorienne de ces dernières années.

ÇA RACONTE QUOI ?

Cette série décrit l’histoire de la « Gun Trace Task Force » de la police de Baltimore. Ce groupe de terrain a été conçu pour éloigner les criminels violents des rues de cette ville américaine face à la recrudescence de meurtres dans le secteur. L’unité a fini par fonctionner comme une organisation criminelle à part entière, avec tout un tas de dérives apparaissant au fil du temps.

Des agents qui volent l’argent de personnes qu’ils prétendent suspectes, effectuent des perquisitions illégales, placent des preuves et extorquent du cash aux trafiquants de drogue.. C’est aussi ça le quotidien à Baltimore, et qui de mieux placé pour raconter la ville que David Simon. Après le chef d’œuvre The Wire, l’étonnant Show Me A Hero, et l’incontournable The Corner, le showrunner nous offre une nouvelle œuvre aux allures de docu-fiction.

NOTRE HUMBLE AVIS

Quand vous apercevez le nom « David Simon » sur un coffret de série tv, ce n’est pas la peine d’hésiter, foncez. Encore une fois, l’ancien journaliste délivre un juste constat de la situation catastrophique de l’une des villes les plus en crise des Etats-Unis.

C’est fou comme tous les projets de David Simon transpirent le réel. We Own This City peut-être même encore plus que les autres. Pour cette série, nous allons (à travers seulement six épisodes) plonger dans une enquête fédérale sur plusieurs années. Des policiers qui traquent.. d’autres policiers. Chaque épisode est à la limite du docu-fiction et c’est plutôt monnaie courante sous l’hégémonie de David Simon. Il a passé plus d’un an en immersion totale dans la brigade criminelle de Baltimore, il connaît donc très bien l’environnement et sait de quoi il parle. Minute après minute, la série nous donne des éléments de l’enquête. On avance de manière assez désordonnée avec des bons dans le temps multiples, et cela peut d’ailleurs être très perturbant durant les premiers épisodes : on a du mal à situer les événements, reconnaître les protagonistes, comprendre les ellipses.. Mais au fil des épisodes, tout s’éclaircit et on comprend la pagaille environnante au sein des forces de police de Baltimore. Cette méthode de narration réduit légèrement la force d’impact du propos, mais permet cependant d’établir un constat froid et neutre à travers la vision de tous les personnages et de scènes d’exposition pures et dures.

Le vrai point fort de la série est d’offrir une palette d’angles sur la situation actuelle de la ville. On passe par les policiers, les victimes, les trafiquants, les enquêteurs, la maire, le ministère de la Justice.. Ils ont tous quelque chose à apporter pour permettre au spectateur de démêler ce gigantesque nœud du problème. Ce qui nous amène à une conclusion captivante où l’on perçoit l’aboutissement du travail des enquêteurs, avec l’accumulation des preuves et les visages qui se démasquent. Finalement, le format mini-série sert plutôt bien le sujet, on entre peu dans l’intime des personnages, on expose des faits, on ne cherche pas à attendrir le spectateur. Pour cela, la série est une franche réussite, elle est d’ailleurs portée par l’excellent Jon Bernthal, qui donne assez de formes à son personnage avec finalement peu de minutes à l’écran. We Own This City va droit au but et n’est en rien comparable à The Wire, elle expose de manière beaucoup plus directe et froide l’escalade des dérives dans une certaine brigade de la police américaine.

EN DEUX MOTS

Si la narration peut faire peur de prime abord, ‘We Own this City’ tient pourtant son sujet jusqu’à la dernière minute et évite assez bien les raccourcis clichés. La série propose un récit froid et direct avec l’appui d’une palette de points de vue et de personnages 

3,5

Note : 3.5 sur 5.

Abonne toi au site !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :