CRITIQUE | FILM

NOPE : cowboys et envahisseurs 2

Le papa de 'Get Out' et 'Us' monte en puissance depuis cinq ans, et il nous offre déjà un classique. 'Nope' est une véritable expérience de cinéma venue d'ailleurs !

ÇA RACONTE QUOI ?

OJ et sa sœur EM tiennent à bout de bras l’entreprise familiale depuis le décès de leur père. Dresseur de chevaux pour le cinéma et la télévision, ce dernier a laissé pour héritage à ses enfants son ranch. Malgré la bonne volonté d’OJ (un peu mois d’EM), leur business bat de l’aile, ils sont obligés de vendre plusieurs chevaux pour maintenir la tête hors de l’eau..

Mais tandis que le quotidien suit son cours, OJ remarque plusieurs phénomènes étranges au-dessus de sa tête. Il décide alors de capturer cela avec sa caméra, dans le but de prouver ses dires, mais aussi et surtout, de vendre les images d’un phénomène qui semble surnaturel..

NOTRE HUMBLE AVIS

En seulement trois films, Jordan Peele figure déjà parmi les grands réalisateurs. Il a rafraîchi l’horreur avec (le déjà culte) Get Out, et aujourd’hui, il propose un film non identifié assumant complètement son délire !

Si vous étiez légèrement déçus par Us, voilà de quoi vous rabibocher avec le cinéaste. Il signe ici un chef d’œuvre quasi parfait, enchaînant séquences mémorables sur séquences mémorables. Bien aidé par ce duo d’acteurs étincelants composé de Daniel Kaluuya et Keke Palmer, le film surprend par son mariage des genres et son excentricité. Avec Nope, Jordan Peele donne une nouvelle nuance au Western comme au film d’épouvante. L’assemblage des deux dans cet univers contemporain permet une immersion totale à travers une histoire teintée d’humour. Ce long-métrage a également le même pouvoir attractif que certaines vidéos complotistes sur Youtube. On est fasciné par le paranormal, par le secret, inspectant le ciel à la recherche de ce fameux Objet Volant Non Identifié. De ce postulat, s’amorce une chasse aux clichés incroyable. Tout en offrant de multiples parallèles avec le monde du cinéma, Jordan Peele nous propose un récit riche, bourré d’intrigue, d’action et de sens. On affectionne par exemple la critique de la course à l’image, qui y est présentée avec les différents protagonistes (les producteurs de publicités, Antlers Holst, TMZ..) et tout cela s’imbrique parfaitement dans un scénario envoûtant.

Encore une fois, Jordan Peele excelle dans la réalisation et la mise en scène. Sans aucune fioriture, le cinéaste trouve à chaque fois le bon angle ou le bon mouvement de caméra pour montrer aux spectateurs l’essentiel, le vrai, le palpable. Il filme l’utile, le réel et cela force l’immersion dans un décor plein de gigantisme. On alterne entre le jour avec les grands horizons des terres californiennes et la soirée où le bleu de la nuit emprisonne les esprits des habitants. Plus on avance, et plus le jour devient tout aussi dangereux que la nuit. La pression monte, l’angoisse également, et c’est aussi transmissible chez le spectateur que le covid. Enfin, le film est sujet à une multitude d’interprétations, Jordan Peele est généreux en détails et en références (l’homme et le prédateur, le Oprah shot, l’industrie hollywoodienne..)

EN DEUX MOTS

Jordan Peel s’est révélé au grand public avec ‘Get Out’, cinq ans plus tard, il nous offre déjà un classique. ‘Nope’ est un petit ovni dans le paysage cinématographique de 2022, vous n’avez vu ça nulle part ailleurs et l’exercice est maîtrisé sur le fond comme sur la forme.

4,5

Note : 4.5 sur 5.

Abonne toi au site !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :