CRITIQUE | FILM

SOUS EMPRISE : le nouveau raté de Netflix

Tristement inspiré de l'histoire vraie d'Audrey Mestre, ce nouveau film Netflix raconte sa terrible descente aux enfers, et au fond des mers. Notre critique de 'Sous Emprise'.

ÇA RACONTE QUOI ?

Roxana, une jeune étudiante parisienne un peu perdue, rencontre le champion du monde d’apnée No-limit Pascal Gauthier. Instantanément, elle tombe follement amoureuse (sans vraiment échanger quelques mots d’ailleurs..). Elle découvre avec lui une discipline aussi fascinante que dangereuse, et elle décide de s’investir de plus en plus dans cette pratique.

De compétitions en compétitions, sur des spots de plongée aux quatre coins du monde, elle repousse ses limites au fil d’une histoire passionnelle qui la consume. Mais petit à petit, le couple se fragilise, laissant place à la tromperie. Jusqu’où cette relation les mènera-t-elle ? ‘Sous Emprise’ est inspiré d’une histoire vraie.

NOTRE HUMBLE AVIS

‘Sous Emprise’ avait vraiment du potentiel. Sur le papier bien sûr, car on comprend la galère qui nous attend dès les premières images du film. Tirée de faits réels, cette histoire a tout pour fasciner, et pourtant, le cinéaste David M. Rosenthal ne fait aucun effort pour nous emballer. Tout parait cheap et le film se présente face à nous avec une allure de téléfilm du dimanche soir sur France 3. Le casting d’abord, qui doit broder autour des lignes de dialogue parfois catastrophiques : « Il va tenter de battre le record d’apnée à 172M » ->  » Et c’est dangereux ? ». Ensuite l’idylle entre les personnages, qui emprunte les éléments les plus clichés du cinéma de romance. Entre baise au premier regard, tromperie douteuse et intensité inexistante.. La réalisation, quant à elle, est beaucoup trop académique, parfois même hasardeuse avec quelques gros plans sur le cul de l’actrice principale..

Très vite, on sature de cet environnement aquatique. L’équipe technique doit avoir les mains fripées à vie avec cette multitude de séquences sous l’eau. Le spectateur, quant à lui, risque d’automatiquement rejeter ces scènes toujours aussi clichées sur le monde de l’apnée, on a très vite le mal de mer avec Sous Emprise. Enfin, le film traite également d’une thématique essentielle : la toxicité de l’homme. Si le sujet reste intéressant, il faut avouer que la manière est (encore une fois) mauvaise. Les problématiques sont parfois vite balayées, la romance ne tient qu’à un fil et ne permet pas au spectateur d’y croire, certaines séquences tournent à l’absurde.. Bref, beaucoup trop d’éléments qui nous sortent instantanément du récit. Les personnages sont tellement mal écrits que l’intérêt du propos s’estompe de minute en minute, de mètre de profondeur en mètre de profondeur, pour finalement toucher le fond.

EN DEUX MOTS

‘Sous Emprise’ choisit une thématique intéressante, mais rate complètement sa mise en application. Dialogues, choix scénaristiques, réalisation, acting.. Une descente en apnée pour très rapidement toucher le fond

1

Note : 1 sur 5.

Abonne toi au site !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :