CRITIQUE | SERIE

THAT ’90s SHOW : comme au bon vieux temps

L'incroyable sitcom 'That '70s Show' a le droit, elle aussi, à une suite. On pouvait craindre un désastre avec Netflix aux commandes, et pourtant.. Notre critique de la saison 1 de la série 'That '90s Show'.

SYNOPSIS

Été 1995. Leia Forman, qui va sur ses 15 ans, arrive de Chicago avec ses parents Donna et Eric Forman. Ils vont passer quelques jours chez Kitty et Red Forman, les parents d’Eric, dans la petite ville de Point Place. Leia décide finalement d’y rester tout l’été, sans ses parents.

Elle va alors faire de nouvelles rencontres : la rebelle Gwen et son demi-frère Nate, qui habitent la maison voisine qui appartenait jadis aux parents de Donna. Leia croise également le charmant Jay Kelso, Ozzie ou encore Nikki. Quant aux Forman, ils vont devoir supporter la voisine envahissante, Sherri, mère irresponsable de Gwen et Nate.

NOTRE CRITIQUE

Trop souvent sous-cotée ou oubliée par la grande majorité des spectateurs de sitcom, That ’70s Show a aujourd’hui le droit à une suite. Nous voilà plongés dans les années ’90s, vingt ans après les déboires d’ Eric, Donna encore Jackie. Ce sont désormais leurs enfants qui reprennent le flambeau et les clés de la cave. Dès les premières minutes, la série nous montre toutes ses bonnes intentions avec le retour des décors mythiques, des transitions épiques et du couple haut en couleur Red/Kitty, qui a fait le sel de cette sitcom pendant plusieurs années. L’humour décalé et grinçant est toujours présent, et le personnage principal reflète le parfait mélange entre Donna et Eric. On rigolera donc toujours dans cette suite du projet, et surtout de la même manière, en appréciant les situations de vie de tous les jours et la répartie plus ou moins efficace de chaque personnage.

L’ambiance est bien la même et on se réjouit pour tous les amoureux de That ’70 Show. Aucun élément n’est édulcoré ou zappé du projet initial. Le casting est également plutôt bon, même si on n’atteint pas le niveau des anciens acteurs -il faut peut-être laisser du temps au temps. On trouve aussi quelques cameos, peut-être pas assez d’ailleurs. Il faudra se contenter d’une maigre apparition pour chaque personnage de l’ancien groupe. Après vingt ans de diète et vingt ans d’écart entre les périodes traitées, That ’90s Show fourgue une petite nostalgie de sitcom, la belle époque des rires enregistrés par-dessus les séquences. Si vous êtes un enfant des 90’s vous risquez d’autant plus d’apprécier cette suite en remarquant les petits easters eggs -oh tiens un vidéoclub. Surtout si vous suiviez déjà cette série à ce moment-là, bref, tout est fait pour vous mettre dans les meilleures dispositions.

EN DEUX MOTS

Sans être meilleur que le matériau de base, la version Netflix trouvera son public avec un format de dix épisodes qui s’enchaînent comme des petits pains. L’humour décalé et le come back de personnages mythiques sont là pour nous y aider

3

Note : 3 sur 5.

Abonne toi au site !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :