TENDANCE | SERIE

BARBARES : battre le fer quand il est chaud, abattre le frère quand il est faux

Vous avez aimé Viking ? Vous adorez jouer à Rome Total War ? Et bien la série Barbares n'a absolument rien à voir avec tout ça. On vous parle aujourd'hui de la nouvelle série allemande fraichement sortie sur Netflix, à ne pas confondre avec le chef-d'oeuvre Dark svp. Non, là on est sur une œuvre naviguant entre fiction et réalité en plein cœur de la période d'ascension de l'Empire Romain. Bref, du sang, de la trahison et du sang !

Ca raconte quoi ?

Nous sommes en l‘an 9 après J-C, l’Empire Romain vient de s’approprier les terres germaniques et d’assouvir toutes les tribus qui y vivaient. Et quand je dis ‘assouvir’, ce n’est pas pour rigoler. C’est parti pour voler tout leur bétail, leurs ressources et parfois même leurs enfants. Mais dans cette série nous allons suivre le destin de trois personnes : Ari, Folkwin et Thusnelda. Tous unis par un lien très fort, dès l’enfance. Et surtout réunis pour l’une des batailles les plus épiques pour la libération du peuple Germanique face à l’envahisseur Romain. Ca vous donne envie jusque là ?

Mais avant cette bataille, il va se passer beaucoup de choses. Entre destitution de chef de tribu, trahison, baston à coups de glaive, crucifixion.. Bref, on passe par toutes les étapes obligatoires d’une bonne prise de pouvoir par l’Empire Romain. Dans cette bataille, deux peuples vont s’affronter. Les romains, qui se la pète beaucoup trop depuis qu’ils ont défoncé toute l’Europe. Et les Germains, qui eux, vivent dans leur caca malheureusement (à un moment donné, j’ai cru à un remake d’Asterix et Obelix). Mais les tribus sont également en conflit entre elles, et elles sont plus d’une centaine.. Donc un beau bordel qui va sûrement se terminer dans un bain de sang. On a hâte. Ah oui et d’ailleurs, je ne savais pas que Gareth Bale était acteur (le personnage de Hagdan).

Notre humble avis

Vu que les cinémas sont fermés, on va se faire toutes les séries Netflix. Et pour la deuxième fois de l’année, on va vous parler d’une série allemande. Après l’incroyable série Dark, nous avons le droit à Barbares. Un projet ambitieux entre réalité historique et fiction. Et pour vous mettre l’eau à la bouche, c’est fait pas les scénaristes d’Alerte Cobra. La fameuse série où les voitures s’envolent après des explosions.

Bon, dans l’ensemble, ça se regarde. J’ai enfilé les épisodes. Barbares est une série plutôt bien rythmée. Chaque épisode fait avancer l’histoire de manière assez significative, donc on ne s’ennuie pas niveau rebondissement. En plus, chaque fin d’épisode est accompagné de son petit cliffhanger. Ce qui nous permet de vite enchainer pour découvrir la suite. Même si la plupart du temps, il n’y a pas de grosse surprise. En deux épisodes, vous allez pouvoir deviner ce qu’il va se passer à la fin de la saison 1, je vous le garantis. C’est prévisible, mais sur la forme, c’est efficace. La restitution historique est, elle aussi, réussie. Les romaines parlent latin, enfin ! Pareillement sur les costumes, c’est assez crédible. Niveau décor, rien à dire, vu que 90% de la série se passe dans une vieille forêt. Incapable de vous dire si on est en Allemagne ou au bois de Vincennes.

En revanche, la série nous prend vraiment pour des cons. A chaque scène importante, la musique va vous dire : « Heyyy regarde là, c’est une scène triste » ou « Attentioooon il va se passer quelque chose de grave ». Comment ? Bah c’est simple : dès qu’un drame est sur le point d’arriver, vous allez avoir des violons cinq minutes avant, pour vous préparer à lâcher une petite larme. Et quand il va y avoir du combat, là c’est les tambours à fond ! Bref, la musique est une forceuse dans cette série. On comprend les situations, pas la peine d’en rajouter des caisses. Sur le reste (réalisation, photographie..) c’est ultra classique, même si on note quelques fulgurances sur certaines séquences.

Concernant l’acting. Attention, je risque de déraper. La plupart des acteurs de cette série ont le niveau des célébrités de Vendredi Tout est Permis. C’est clairement de la merde. Au-delà d’avoir des prestations mauvaises, je suis viscéralement convaincu que la direction des acteurs est également nulle à chier. L’exemple le plus drôle est celui de l’interprète romain. Cet enfoiré se la pète dès qu’il l’ouvre. Petit, tu es juste un putain de Reverso avant J-C, stop te prendre pour Al Pacino. Et ça, c’est de la mauvaise direction d’acteur, car il a sûrement eu comme consigne jouer de cette manière. Mais il n’est évidement pas le seul. Par exemple, le personnage principal Ari, surjoue h24 !!!!!

En résumé, une série correcte qui fait parfois preuve de fulgurances (certaines séquences de l’épisode finale). Mais dans l’ensemble, ça ne figurera pas dans le top 10 de l’année. Des acteurs parfois complètements à côté de la plaque, une réalisation trop superficielle, des enjeux vite expédiés par un scénario qui va à 100 à l’heure. Bref, beaucoup de points négatifs pour une série qui manque cruellement de profondeur. Et qu’est-ce que c’est niais putain.

EN DEUX MOTS

C’est niais et ça manque de profondeur. Mais ça se regarde en période de confinement, quand on a rien d’autre à faire ou pendant le repassage.

2,5

Note : 2.5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :