CRITIQUE | FILM

TEDDY : Le loup de la street

A éviter si vous élevez un troupeau de moutons dans les Pyrénées ou si vous êtes en pleine puberté. Pour les autres, foncez voir cette petite pépite, Made in France qui plus est !

ÇA raconte quoi ?

L’histoire se déroule en plein cœur de la diagonale du vide, dans un petit village proche de Perpignan. Ah chouette, ça sent le sud, la mer et la montagne vous vous dites. Non, ça sent plutôt le fauve et l’huile de massage de mauvaise facture. Nous allons suivre l’histoire troublante et déroutante de Teddy, un jeune homme masseur par intérim. Teddy n’a certes pas le Bac, mais il est prêt à démarrer une nouvelle vie avec sa petite amie Rebecca.

Le problème, c’est qu’un loup rôde dans la forêt d’à côté. Cet enfoiré dévore tous les troupeaux des villages voisins, ça commence à créer pas mal de problèmes. Au détour d’une après-midi, Teddy va croiser sa route –en réalité, il va chercher la confrontation. Très mauvais idée.. Il va ressortir de la forêt avec une belle morsure et quelques symptômes secondaires, beaucoup plus virulents que ceux des vaccins contre le covid.

Notre humble avis

Le petit coup de cœur du mois ? Pas impossible. Teddy est en tout cas un film bien singulier, qui risque de marquer tous les spectateurs qui se sont laissé charmer par la bande-annonce ou les affiches dans le métro.

Déjà, on évolue dans un environnement à la française. Un jeune adolescent perdu dans un patelin paumé, proche des champs et loin de la vie parisienne. Teddy risque d’ailleurs de remettre à la mode le t-shirt dragon. Mais si, celui que tu as acheté au marché du coin –ça marche aussi pour la version chemisette. Il est également bien entouré par des personnages secondaires délirants : l’oncle adoptif deux de tension, sa copine version sourire d’enfer, le beau gosse du lycée insupportable, les flics bras cassés.. Bref, tout y est pour te rappeler ton adolescence passée dans le fief de tes darons.

Mais en plus de ça, nous aurons aussi le droit à l’apparition d’un loup. Il va déclencher tout l’aspect fantastique du film. De là, s’opère une transformation pour Teddy, et pas seulement physique. La colère monte, la frustration grandit et la haine débarque même dans les dernières minutes du film. L’acte final est une véritable vengeance contre tout ce qu’il a subi dans son petit village des Pyrénées. Un gros défouloir parfaitement illustré par des plans statiques sanglants, faisant presque référence à des tableaux morbides. Vous l’avez compris, c’est plutôt bien réalisé. On enchaine les bonnes idées du début à la fin – la photographie est également très réussie.

Enfin, les acteurs répondent tous présent. On y retrouvera d’ailleurs Noémie Lvovsky (Filles de Joie, Play..), mais la véritable révélation sera bel et bien Anthony Bajon. Une interprétation intense d’un jeune confronté toute son adolescence à différentes injustices –un peu la représentation du Freak des lycées américains. On aura à la fois l’humour loufoque du personnage comme sa descente aux enfers avec des séquences terrifiantes. En résumé, une comédie horrifique pleine de bonnes idées et de créativité. Un mélange des genres qui donne un cocktail bien relevé !

En deux mots

Un petit Ovni qui saura vous faire rire comme vous faire peur. Un film (français) à ne vraiment pas louper en salle !

3,5

Note : 3.5 sur 5.

ABONNE TOI AU SITE !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :