CRITIQUE | SERIE

VALIDÉ S2 : le roi est mort, vive la reine !

Apash va vous manquer, je sais. Mais ne vous inquiétez pas, il y a toujours Chinois et son humour insupportable dans la saison 2. Pour le reste, c'est au tour de Lalpha de briller !

ÇA RACONTE QUOI ?

On est tous là pour une seule chose : savoir si Apash est mort. Je vous arrête tout de suite, Franck Gastambide a vendu la mèche depuis longtemps concernant le sort de son personnage principal de la saison 1. Il est dead les gars. C’est donc avec une toute nouvelle histoire et une toute nouvelle approche que l’on se lance dans la saison 2. Apash est mort, passons à autre chose désormais, et ne vous attendez pas au traitement de son décès dans cette nouvelle saison. Le roi est mort, vive la reine !

La reine ?! Eh oui, le personnage principal de cette saison est bien une femme, et elle s’appelle Sara. Pardon, je voulais dire « Lalpha« , son blaze de rappeuse. William et Brahim viennent de lancer un label en hommage à leur pote décédé, ils sont actuellement à la recherche de la nouvelle pépite du rap français. Compliqué de signer le dernier Ninho ou Jul, c’est finalement en écoutant un freestyle sur une clé usb toute pétée que William se rend compte que la prochaine star du rap français sera bel et bien une femme !

NOTRE HUMBLE AVIS

La saison 2 est là, vous l’atten.. Ah vous avez oublié ? Mais si rappelez-vous, la fameuse série que tout le monde a regardé pendant le confinement. J’ai l’impression qu’on l’a tous oublié après le covid, comme pour le professeur Raoult..

Il est où Apash ? bah il est mort les gars, et rien de plus. Vous vous attendiez à une enquête ? Un enterrement ? Des hommages en grandes pompes ? Vous n’aurez rien de tout ça. La saison 2 lance une nouvelle ère, et quoi de mieux pour tourner la page que de prendre une rappeuse pour personnage principal. C’est un des axes forts de la nouvelle saison : casser les codes et mêler rap jeu avec vraie vie. Ne vous inquiétez pas, Franck Gastambide nous réserve toujours quelques affaires de deals et règlements de comptes. Comment voulez-vous trouver cette série intéressante autrement ? Il nous faut bien une pincée de cliffhanger, la trame narrative ne se suffit pas à elle-même comme pour la saison 1. Du coup, difficile de dire si cette nouvelle saison est meilleure que la précédente..

On y trouve assurément quelques améliorations. Le sujet est beaucoup plus engagé et engageant, donc beaucoup plus risqué. Le personnage de Sara est plus intéressant que celui d’Apash : son passé, son quotidien, ses histoires de famille.. Il y a quelque chose dans tout ça de beaucoup moins artificiel, la série renoue en partie avec le réel. Alors certes, les fans de rap avec des seize mesures dans leur téléphone risquent d’avoir plus de mal à s’identifier à Sara qu’à Apash, mais j’imagine que Gastambide s’en doutait. On ne peut donc que féliciter la prise de risque. Sur la forme en revanche, on retrouve encore et toujours les travers de la saison 1.. Visuellement, c’est tout l’inverse de ce que l’on vient de dire : il ne prend jamais de risque. La caméra est statique, cadenassée, immobile, ça manque cruellement de créativité. Heureusement, le format ‘trente minutes‘ évite une trop longue exposition à ce manque d’inventivité. On enchaine les épisodes sans avoir le temps de trouver ça moche finalement.

Il y a encore et toujours des guests à foison. Encore une fois, ils sont bien plus nombreux que les acteurs de formation. Franck Gastambide a bien compris que d’ajouter quelques stars par-ci par-là faisait parler sur les réseaux. Mais ça devient embêtant quand tu crées des personnages de toutes pièces uniquement pour l’apparition d’un invité. Tout cela renvoie encore à ce côté trop artificiel de la série, c’est toujours aussi pauvre sur le fond et l’écriture. L’intrigue, quant à elle, est construite pour que chaque épisode se termine sur un cliffhangerHop, on enchaine sur une autre péripétie!! Une succession de rebondissements tout sauf naturel, une série qui se consomme sur l’instant présent, véritable produit éphémère que vous oublierez d’ici un mois avec le prochain Squid Game. Enfin, et surtout malheureusement, on retrouve Chinois.. J’ai failli casser ma télé quand il a commencé son sketch sur les dickpick.. Pourtant, j’ai cru apercevoir une amélioration lorsqu’il commence à prendre des décisions surprenantes dans le dernier épisode, mais tout cela était de courte durée..

En bref, une saison 2 légèrement plus ambitieuse que la saison précédente, mais tout cela est encore gâché par le trop-plein d’imperfections techniques et le développement de l’histoire beaucoup trop scolaire. On a parfois l’impression d’assister à des séquences de Petits Secrets entre voisins ou à une web-série YouTube avec de gros moyens, et ça c’est embêtant. Franck Gastambide tient une bonne idée avec cette série sur le rap, il a de la matière à travailler, mais il faut prendre le temps pour pondre quelque chose de beaucoup moins artificiel et beaucoup plus élaboré. Je lui donne des conseils comme si j’étais à Hollywood, alors que j’écris ça en slip dans mon canapé de chômeur.

EN DEUX MOTS

Plus intéressant sur le fond que la saison 1. En revanche, on retrouve toujours les mêmes imperfections techniques et de gros problèmes d’écriture (je n’en peux plus du personnage de Chinois, désolé).

2,5

Note : 2.5 sur 5.

Abonne toi au site !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :