CRITIQUE | SERIE

SQUID GAME : tout pour la daronne !

Du sang, de la tension, des morts sadiques, rien de tel pour exploser tous les records Netflix. Ça va plaire à tout le monde et c'est efficace, mais est-ce que c'est la meilleure série all-time de la plateforme ? hmm..

ÇA raconte quoi ?

Quatre cent cinquante-six personnes, qui ont toutes des difficultés financières dans leurs vies (à force de voir des publicités Winamax, Betclic ou Parions Sport à la tv), sont invitées à prendre part à une mystérieuse compétition. Dans ce jeu, l’unique but est de survivre aux six épreuves qui vont suivre. Des jeux d’enfants : Un, deux, trois soleil, jeu de billes ect.. Cela semble assez simple, non ? Il y a néanmoins quelques particularités..

Par exemple : si vous perdez, vous mourrez. Littéralement. On tire une balle de 44 Magnum dans votre tête (et ce n’est pas un jeu virtuel pour information), vous n’allez pas respawn quelques mètres plus loin sur la map. Non, vous allez respawn dans un cercueil en bois, puis être incinéré dans un sous-sol. Pourquoi participer à un tel jeu, si cela est aussi dangereux ? Ces personnes endettées jusqu’au cou risquent leurs vies pour tenter d’acquérir le prix ultime : 45.6 milliards de won ₩ (32 millions d’euros €).

Notre humble avis

Squid Game suit la grande tendance du Battle Royal. On en bouffe maintenant depuis plusieurs années, que cela soit dans les jeux vidéo avec Fortnite ou dans les œuvres cinématographiques. J’ai l’impression qu’on aime beaucoup trop la violence gratuite..

Squid Game a des gros airs d’Alice in Borderland tout de même. Alors, vous préférez la version japonaise ou coréenne ? Les différences sont subtiles, mais il y en a. Squid Game aborde une thématique bien plus réaliste que son prédécesseur, la série va mettre en lumière des personnages tout à fait ordinaires. Des gentils, des méchants, des moins gentils, des moins méchants.. Bref, des gens de la vie de tous les jours. La série ne porte d’ailleurs aucun jugement de ce côté-là. On aura immanquablement une petite critique du ‘capitalisme‘, avec les riches qui tiennent les ficelles et les pauvres qui se battent dans l’arène pour un billet violet. Le scénario n’a donc aucun caractère fantastique, à l’inverse d’Alice In Bordeland. La série dénonce plus particulièrement l’appât du gain, l’argent comme moteur, la moula qui soi-disant fait le bonheur !

L’introduction est d’ailleurs très pertinente, car elle donne une seconde chance aux joueurs. On n’entre pas dans le game directement. On a un premier aperçu, puis retour à la réalité, puis rebelote dans le jeu. Cela accentue la détresse des participants qui sont littéralement prêts à revenir pour jouer au jeu de la mort. C’est assez intelligent. Concernant les épreuves, on est globalement bien servi. Chaque jeu apporte son petit lot de surprises, d’angoisse et évidemment de rebondissements sadiques. Le rythme est par conséquent très soutenu et on enchaine assez facilement les épisodes. La série se dévoile également sous une autre facette avec le policier Jun-ho, il apporte une petite dimension ‘thriller policier pas désagréable. Enfin, la mise en scène et la réalisation sont plutôt inspirées. On ressent l’enfermement des participants dans ce décor riche en couleurs, foutant à la fois la chair de poule comme l’envie de jouer aux billes !

En revanche, Squid Game a aussi des défauts majeurs. En premier lieu, la débilité de certains personnages. Un manque de profondeur, des personnages catalogués dans un profil-type avec leur panoplie de clichés. Je pense évidemment à Ali, sûrement le personnage le plus naïf que j’ai eu l’occasion de voir sur six ans d’abonnement Netflix. Malheureusement, on anticipe aussi trop facilement le déroulement des épisodes. Si vous n’êtes pas naïf comme Ali, vous devriez deviner le dénouement de l’épreuve dès l’annonce des règles. Forcément, les morts s’enchainent dans l’ordre prédéfini, aucune surprise également à ce niveau-là. Enfin, cette saison se termine sur une révélation qui .. comment dire gentiment.. est plus que décevante et n’apporte finalement rien de plus excepté de l’apathie –mais elle annonce aussi une saison 2! Squid Game reste donc un divertissement efficace, qui saura plaire au plus grand nombre sans pour autant révolutionner le genre. On le voit déjà avec les chiffres divulgués par Netflix : ça explose tous les records !

En deux mots

Du pur divertissement et des épreuves assez prenantes, tout est là pour enchainer les épisodes. Mais cela n’arrive pas à la cheville d’Alice in Borderland 

3,5

Note : 3.5 sur 5.

ABONNE TOI AU SITE !

(1 commentaire)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :