CRITIQUE | FILM

THE GREEN KNIGHT : on voulait ce film sur grand écran !

On l'a attendu longtemps celui-là.. Après une première annonce qui a fait frissonner plus d'un fan de dark fantasy et de mythes arthuriens, voilà enfin The Green Knight, mais sur le petit écran..

ÇA RACONTE QUOI ?

L’histoire s’inspire plus ou moins librement de l’épopée chevaleresque de Sire Gauvain face au Chevalier vert, supposément écrite par Le Pearl Poet au XIVème siècle –oui, ça commence à faire un bail. Alors qu’il coulait des jours tranquilles dans sa condition, à boire des coups avec ses quelques amis et profiter d’une certaine compagnie féminine, le Roi (accessoirement son oncle) le réclame..

Après quelques échanges de courtoisie, il est invité à défier une entité magique, un Chevalier Vertfils illégitime du Géant Vert. Sans trop de difficulté et sans quasiment transpirer, il l’abat. Toutefois, ce n’était que le début de son incroyable parcours. Avant de repartir la tête entre les mains, Le Chevalier Vert le met en garde : il ne lui reste qu’un an avant qu’il ne revienne, et pas pour trier les lentilles.

NOTRE HUMBLE AVIS

Réinterpréter un des nombreux mythes arthuriens, eux-mêmes réinterprétés des centaines de fois à travers le temps, n’est pas forcément pour déplaire. On adore replonger dans ce genre d’aventures sous forme de quête initiatique cochant toutes les cases du livre Le Voyage du Héros de Christopher Vogler..

Au niveau de la mise en scène, tout est amené intelligemment et tout est surtout utile. On ne voit d’ailleurs pas passer les 2h10, tant on est happé par l’intrigue. Il n’y a pas vraiment de moments de flottement ou d’hésitation dans ce film. Les plans sont somptueux, on pourrait faire des peintures de beaucoup d’entre eux. Les effets spéciaux sont assez peu présents, et quand ils le sont, c’est toujours bien traité ou discret. Le vert est clairement la couleur dominante du film (pas seulement dans le titre), venant imprégner chaque plan, apportant une certaine ambiance sinistre, lugubre et mystique à l’atmosphère de chaque scène. L’immersion est également facilitée par les tournages en milieux naturels, qui rendent l’action plus vivante encore. On est hypnotisé par la beauté des paysages traversés, toute cette nature dense qui semble sentir bon l’air frais du petit matin. La bande originale, quant à elle, retransmet fidèlement le souffle épique, fantastique et inquiétant de l’œuvre.

La photographie est magistrale, elle ajoute du cachet à cet univers de dark fantasy, tantôt poétique et quasi divin, tantôt crasseux sentant la putréfaction. L’univers magnifiquement dépeint satisfera sans difficulté ces fans de dark fantasy, de récits épiques. Les acteurs sont tous rudement bons. La tête d’affiche, Dev Patel, est incroyable de justesse tout comme dans son rôle pour le long-métrage Lion. Si l’on n’entend pas beaucoup parler de lui, il semble néanmoins faire son petit bonhomme de chemin en choisissant méticuleusement ses projets –on le retrouvera notamment dans le prochain film de Wes Anderson pour Netflix. Son rôle de chevalier pas si vaillant que ça, plein de faiblesse et de couardise est génialement interprété. En résumé, The Green Knight est un fabuleux long-métrage, démontrant encore une fois tout le talent de David Lowery à la réalisation.

EN DEUX MOTS

Un excellent film de dark fantasy et d’aventure chevaleresque épique. L’attente en valait la peine, et David Lowery démontre encore une fois tout son talent derrière la caméra 

4

Note : 4 sur 5.

Abonne toi au site !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :