CRITIQUE | SERIE

OBI-WAN KENOBI : un raté inacceptable

Tout le talent d'Ewan McGregor, le retour de Hayden Christensen et des combats au sabre laser ne suffisent finalement pas à faire une bonne mini-série Star Wars..

ÇA RACONTE QUOI ?

Votre Jedi préféré est de retour. Dix ans après la fin de Star Wars : La Revanche des Sith, Obi-Wan Kenobi s’est réfugié sur Tatooine pour surveiller le jeune et futur prodige Luke Skywalker. Notre ermite de la planète des sables ressasse toujours son dernier combat tragique face au désormais bien nommé Dark Vador. Son ancien ami Anakin Skywalker a officiellement sombré du Côté Obscur, et il est en quête de revanche.

Mais il n’y a pas que Luke dans la vie. De son côté, Leia connaît également quelques péripéties. Après avoir été kidnappée par les forces de l’Empire, son père adoptif Bail Organa est dans l’obligation de faire appel à Obi-Wan Kenobi. Le Jedi est de retour au charbon, et il risque de croiser quelques visages bien connus..

NOTRE HUMBLE AVIS

Gâchis est certainement le mot le plus approprié au visionnage de ces six épisodes. Tout était présent pour un projet majestueux (des jedi, Ewan McGregor, le retour de Hayden Christensen..), et pourtant.

On a bien la force, mais pas la forme. Ce nouveau projet Star Wars n’est finalement qu’un nouveau goodies de la plateforme Disney+. On s’était habitué au goût du luxe avec The Mandalorian, puis, on est redescendu sur terre avec Le Livre de Boba Fett, et force est de constater que la série Obi-Wan Kenobi s’apparente beaucoup plus à ce dernier projet. Pourtant, tout était là pour mettre l’eau à la bouche à n’importe quel abonné : un personnage iconique de la franchise et de la pop culture, un scénario qui se prête à l’exploration de nouvelles planètes et des combats au sabre laser. Malheureusement, presque chaque épisode fait ‘plouf‘. La faute, principalement, à une mise en scène timide, si ce n’est stérile. On traverse des planètes aussi fades qu’une zone industrielle implantée dans la diagonale du vide, comme des décors pompeux au possible de tout un tas d’autres univers cinématographiques. Bref, ça manque cruellement de fraîcheur, et c’est finalement très pauvre visuellement.

En définitive, on enchaîne les épisodes pour une simple raison : Obi-Wan. Le reste est relativement anecdotique. On peut néanmoins se satisfaire d’une bonne dose de Dark Vador, toujours bien utilisé dans cette mini-série et plus impressionnant d’apparition en apparition. Il sauve les meubles du Côté Obscur, car si certains avaient du potentiel, Disney a décidé de les chasser du projet en deux épisodes. Le flashback proposé lors de l’épisode 5 vaut également le coup, en tout cas, il vaut le coup pour Hayden Christensen, qui prend un bon billet pour dix minutes à l’écran. Finalement, le format mini-série semble trop léger pour un tel projet. Impossible d’investir pleinement et émotionnellement le spectateur à travers seulement six épisodes, surtout quand ces derniers ne servent que de teasing à l’ultime combat.. On découvre, certes, un Obi-Wan Kenobi légèrement apathique et en quête d’espoir, mais les raccourcis scénaristiques ou le traitement trop faible des autres personnages ne nous permettent jamais de croire pleinement au récit.

En résumé, on se doit d’être intraitable vis-à-vis du potentiel immense de ce projet, et la sanction est tombée : Obi-Wan Kenobi est une (trop) grande déception.

EN DEUX MOTS

Cette mini-série avait un potentiel immense.. Disney+ a tout simplement réduit en poussière tous nos espoirs avec une mise en scène hasardeuse et des personnages aux destins peu dramatiques

2

Note : 2 sur 5.

Abonne toi au site !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :