CRITIQUE | SERIE

SANDMAN : peut-on rêver mieux ?

Netflix revient en série avec une adaptation du très célèbre comics 'The Sandman' de Neil Gaiman. Une première saison très réussie qui satisfera les fans de l'œuvre déjà culte et les nouveaux arrivants !

ÇA RACONTE QUOI ?

Morpheus, le seigneur des rêves, a été emprisonné en 1916, par un groupe occulte. Après avoir fomenté son évasion pendant presqu’un siècle, il réussit à s’échapper et se lance dans une quête pour redevenir le Maître des rêves. Mais le monde a bien changé pendant son séjour dans cette prison individuelle. Que cela soit le monde des humains, comme le monde des rêves..

Il est cependant bien décidé à récupérer son dû et à reprendre les rênes de son royaume. Pour cela, le Seigneur des Rêves commence son périple à travers les mondes pour retrouver ce qu’on lui a volé et récupérer son pouvoir. Divers obstacles seront sur son chemin, et il risque de rencontrer des créatures qui ne lui veulent pas que du bien..

NOTRE HUMBLE AVIS

L’été n’est pas la meilleure période pour bingewatcher une série, mais grâce au réchauffement climatique, il est désormais impossible de sortir l’après-midi avec une chaleur pareille. Netflix l’a bien compris en proposant Sandman en plein mois d’août.

Et quelle bonne surprise ! Cette première adaptation du roman de Neil Gaiman est un remarquable projet qui pourra convenir au adorateur du comic-book comme aux nouveaux venus. Malgré deux premiers épisodes poussifs, la série harponne la rétine avec un univers dark fantasy bien développé et envoûtant. Dream, le personnage principal, semble légèrement antipathique au départ, pour finalement laisser place à un protagoniste tout à fait captivant, aux multiples facettes et au parcours semé d’embûches. On se laissera également porter par la tournure de l’intrigue, qui malgré quelques aspects brouillons, renferme bien des mystères passionnants. La série se paye également un casting relevé : Gwendoline Christie, Boyd Hollbrook ou encore David Thewlis. Ils donnent tous du relief à leurs personnages et à l’histoire. Certains sont plus intéressants que d’autres, c’est clair, mais la richesse des rôles secondaires reste un bon point pour Sandman.

Les décors sombres et opulents sont bien accompagnés par une CGI de bonne facture. On découvre un subtil dosage sur les bêtes et les différentes créatures du monde des rêves, sans fioriture et surtout sans fausse note. La direction artistique peut parfois faire penser à une précédente série Netflix : Brand New Cherry Flavor. En revanche, on est beaucoup moins élogieux sur le rythme qu’impose le récit. Sandman propose un tempo en dents de scie, avec un démarrage poussif et certains épisodes presque indépendants du reste de l’histoire (Episode 5 et 6, malgré leur inventivité). L’intérêt dégonfle petit à petit et on peut également se sentir lésé par le grand final. En résumé, Sandman s’impose comme la série de l’été 2022, mais il faut avouer que la concurrence était très légère sur cette période de l’année. Ils ont cependant bien fait d’éviter les deux mastodontes de la rentrée sur OCS et Amazon prime vidéo : House of The Dragon &The Rings of Power !

EN DEUX MOTS

La série ‘Sandman’ est un petit vent de fraîcheur durant cet été caniculaire. Une bonne adaptation du roman fantasy de Neil Gaiman qui se démarque par sa belle direction artistique et son univers gothique riche

3,5

Note : 3.5 sur 5.

Abonne toi au site !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :