CRITIQUE | FILM

FUMER FAIT TOUSSER : un arrière-goût de goudron

Une petite clope suivie d'une autre pour Quentin Dupieux qui signe déjà son deuxième film en 2022. Après le très réussi 'Incroyable, Mais Vrai', le cinéaste Français présente sa version nicotine des super-héros. Notre critique de 'Fumer Fait Tousser'.

ÇA RACONTE QUOI ?

Cinq justiciers, qu’on appelle la ‘Tabac Force’, font régner la justice et la santé sur tout le territoire. Après un combat acharné contre l’un de leurs ennemis légendaires, la tortue démoniaque, ils reçoivent un appel déterminant de leur chef Didier. Ce dernier semble insatisfait des résultats et exige de renforcer la cohésion de groupe, sous peine de dissolution.. 

Nos compères héroïques partent alors en retraite pour fortifier leur groupe. Durant ce séjour, tout se passera pour le mieux et ces cinq super-héros profiteront de ce temps pour se raconter diverses anecdotes, jusqu’à ce que Lézardin, empereur du Mal, décide d’anéantir la planète Terre..

NOTRE HUMBLE AVIS

Vous venez de lire le synopsis juste au-dessus. Oubliez-le. Le réalisateur Quentin Dupieux décide pour ce nouveau film de s’éloigner très rapidement de son postulat de départ de super-héros, et c’est bien dommage. Chacun de nous voyait ici un potentiel monstre avec ce casting aussi surprenant que réjouissant dans ces costumes jaune et bleu moulés. C’est d’ailleurs durant les premières minutes du film que l’on va rire le plus, avec notamment avec l’intervention ridicule et très dupiesque de nos super-héros face au mal. Tout semble aller dans la bonne direction pour ce nouveau long-métrage du maître Français de l’absurde, jusqu’à l’apparition de Chef Didier. Si ce dernier nous tord de rire à la simple vision de la bave verte dégoulinante de sa gueule, il est aussi porteur d’une très mauvaise nouvelle. À ce moment-là, nos compères partent en vacances et ils embarquent le scénario dans leurs valises. Fumer Fait Tousser se perd alors dans un film à sketchs (oui, nous sommes des personnes chiantes d’après Quentin Dupieux), enchaînant anecdotes et histoires rocambolesques aux multiples personnages pas très inspirants.

Peu à peu, on oublie tout ce que l’on a aimé de l’introduction. Les historiettes contées sont deux fois moins drôles que le scénario de départ, ce qui est fortement fâcheux (l’inverse aurait tout changé). Le cinéaste Quentin Dupieux a l’habitude de travestir son scénario, mais pour ce nouveau projet, cela ressemble plus à des bouts d’histoires bottelés par-ci par-là. Le tout s’imbrique très mal et laisse un arrière-goût non-harmonieux, à l’inverse de tout ce qu’il a pu réaliser par le passé. Les minutes passent et on semble faire du surplace, parfois même des retours en arrière. Et cela malgré toute la bonne volonté du casting. Cette association Vincent Lacoste, Anais Demoustier, Jean-Pascal Zadi, Gilles Lellouche et Oulaya Amamra nous a mis l’eau à la bouche, et on est déçu de l’usage de ces acteurs dans le film. Au final, Fumer Fait Tousser est moins drôle et surtout moins iconique que le reste de la filmographie de Quentin Dupieux. Les fans du réalisateur trouveront peut-être leur compte, les plus exigeants seront forcément frustré. Heureusement, on peut encore revoir Incroyable Mais Vrai au cinéma.

Quentin Dupieux revient, mais ‘Incroyable Mais Vrai’ était amplement suffisant pour cette année. Car avec ce nouveau film, le maître de l’absurde Français se perd rapidement dans un trop-plein de personnages et d’histoires. Moins drôle et surtout moins iconique que la plupart de ses précédents projets. 

2

Note : 2 sur 5.

Abonne toi au site !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :